VIDEO : Devinez à quoi servent tous ces lingots

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alexandra Marie Reportage V.Benais-L.Crozat

Ce savoir-faire d'un métal à la lumière chaude et aux accidents gracieux est réinventé dans une entreprise familiale près de Lyon depuis plus d'un demi siècle.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

On le retrouve le plus souvent parsemé de verres à pieds, de cocktails, de tasses à café. On le connaît davantage fabriqué en zinc, mais dans les grandes brasseries ou les adresses soucieuses d'une certaine finition, le bar où l'on pose le coude et l'addition est en étain. En étain de Lyon, plus souvent qu'on l'imagine, à en croire l'histoire de cette entreprise née en 1947 et toujours aussi réputée pour son savoir-faire. 

"Il va se patiner, le plus dur ce sont les premières traces" 

Les Etains de Lyon en effet fabriquent des pièces d'exception à destination de la France mais aussi de l'étranger. A Villars-sur-Ollon, en Suisse, le palace 5 étoiles en rénovation depuis deux ans a opté pour une pièce maîtresse qui donne un cachet incomparable à son bar. Un spectaculaire comptoir gravé sans raccord apparent. 

Les Etains de Lyon ©France TV

"Il va se patiner. Le plus dur ce sont les premières marques mais au bout de deux services on les oublie complètement et c'est ce qui va faire tout le charme" explique Sébastien Chapellet, directeur commercial des Etains de Lyon, venu spécialement pour l'installation de cette œuvre réalisée à la Feyssine près de Lyon. 

Dans les ateliers, 4 salariés ont été formés aux particularités de l'étain et sont à la recherche de la perfection. "Ça met un petit coup parfois à l'orgueil parce qu'il faut recommencer" raconte Aurélien Sagnol,
chaudronnier converti à l'étain. "Mais à la fin on est content! L'important c'est la qualité de la finition" insiste-t-il. "On n'est pas dans de l'industriel on est dans de l'artistique". 

Aventures familiales 

Les Etains de Lyon ont été une des premières entreprises à avoir obtenu le label d'exception "entreprise du patrimoine vivant".  Il y a 20 ans, deux frères, fils d'un fondeur d'or, on racheté cette entreprise pour en préserver le savoir-faire. L'un d'entre eux était prothésiste dentaire, l'autre dans la grande distribution. Un challenge au service d'"une matière noble, agréable au toucher, souple et régulière que le temps patine et embellit." expliquent-ils sur leur site internet. 

L'entreprise a réalisé un million d'euros de chiffre d'affaire en 2021 dont un tiers à l'international. Des comptoirs que l'entreprise va installer aux quatre coins du monde emportant avec elle un prestige made in Lyon.