Fusillade à La Duchère. La police et le Raid à nouveau sur place. Polémique sur les caméras entre le maire de Lyon Grégory Doucet et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yannick Kusy (@yannkusy)
La Duchère à Lyon : une trentaine de policiers ainsi que le Raid sont revenus ce mardi matin sur place, à la recherche de l'auteur des tirs
La Duchère à Lyon : une trentaine de policiers ainsi que le Raid sont revenus ce mardi matin sur place, à la recherche de l'auteur des tirs © Valérie Benais

Une fusillade a eu lieu ce lundi 25 octobre en début de soirée, dans le quartier de la Duchère, à Lyon. Personne n'a été blessé, mais ce sont les policiers qui étaient visés, sur un point de deal. La police est à nouveau sur place ce matin. Les politiques réagissent.

Une fusillade a eu lieu ce lundi 25 octobre en début de soirée, dans le quartier de la Duchère, à Lyon.

Le préfet de région Pascal Mailhos et le parquet de Lyon ont confirmé, dès hier soir, que des policiers avaient été visés sur un des points de deal du quartier. "Les faits qui se sont déroulés sont graves. Un ou plusieurs individus ont tiré délibérément sur des policiers nationaux" a expliqué le préfet à la presse. "Fort heureusement aucun n'est blessé (...) On est dans un lieu de deal très fort. Incontestablement, c'est en lien avec ce qui a eu lieu récemment (...) Les actions que nous menons pour pilonner les lieux de deal, comme le souhaitent le Ministre de l'Intérieur et le gouvernement, produisent des effets"

durée de la vidéo : 02min 15
Le préfet d'Auvergne-Rhône-Alpes à la Duchère ©Philippe Rejany

Les policiers à nouveau sur place ce matin

La police judiciaire est saisie. L'enquête se déroule dans ce cadre.

Ce matin, vers 10h30 une bonne trentaine de policiers sont arrivés à nouveau sur place à bord de leurs fourgons et voitures banalisées. Sans doute pour débusquer l'auteur des coups de feu. Le Raid en fait partie. Un périmètre de sécurité est en place.

Vers midi, les policiers ont quitté les lieux avec leur matériel.

Le maire de Lyon, Grégory Doucet, était sur place hier soir, avec son adjoint à la sécurité. Ce mardi matin, il a donné à nouveau une conférence de presse en mairie pour répondre aux allégations sur son action en terme de sécurité.

Gérald Darmanin déplore l'absence de caméras de surveillance dans le quartier

Le ministre de l'Intérieur a adressé au maire de Lyon un courrier l'invitant à en installer.
Lors d'une conférence de presse consacrée à l'action du gouvernement en matière de sécurité, le ministre de l'Intérieur a souligné que c'était "la troisième fois" qu'il adressait un courrier en ce sens au maire EELV de Lyon, Grégory Doucet.

Dans cette lettre dont l'AFP a eu connaissance, Gérald Darmanin rappelle que "l'État est prêt à cofinancer des dispositifs" de surveillance et insiste sur "l'importance de bénéficier d'une couverture étendue en vidéo protection, aussi bien pour la sécurité des habitants que pour celles et ceux qui assurent chaque jour leur protection".

S'adressant lors de sa conférence de presse aux maires en général et à celui de Lyon "en particulier", M. Darmanin a estimé qu'il fallait "sortir de l'idéologie et mettre des caméras de vidéo protection" dans les endroits où il y a des trafics de stupéfiants.

"Il n'y a pas d'idéologie" répond Doucet

En réponse à ces allégations, le maire (EELV) de Lyon Grégory Doucet a rappelé ce matin à la presse qu'il travaillait "encore la semaine dernière" en étroite collaboration avec le préfet et le Procureur de la République sur ce thème. " Sur les propos du ministre Darmanin, je veux rappeler deux ou trois faits. Sur le quartier de la Duchère, il y a déjà 60 caméras installées. On ne peut pas dire que le quartier n’est pas vidéo-protégé ou surveillé. Ce n’est pas vrai. Il se trouve que, pas plus tard que la semaine dernière, sur la base de mes services, il a été remarqué que, justement, sur le territoire de la Duchère où les faits se sont produits, il n’y avait pas de couverture de vidéo-protection. Donc, j’ai demandé à ce que l’on déplace certaines caméras, justement, pour pouvoir couvrir cette petite bande de territoire (…) Il n’y a pas d’idéologie, moi je suis extrêmement pragmatique. (…) " a-t-il déclaré.

Grégory Doucet répond à Gerald Darmanin ©France 3

Les réactions politiques se multiplient

L'ancien maire de Lyon Gérard Collomb n'hésite pas, ce matin, à charger les écologistes sur les réseaux sociaux. L'ancien ministre de l'Intérieur d'Emmanuel Macron reproche à la nouvelle majorité de tarder à agir en matière de sécurité, en citant plusieurs exemples de faits-divers.

Le président LR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes fait depuis longtemps le même reproche à la majorité municipale écologiste. Sur les réseaux sociaux, il avait expliqué, en mars dernier, après d'autres événements dans le même quartier : "J’avais alerté le maire de Lyon en lui proposant un travail commun et des moyens supplémentaires. Refus de sa part. Dommage de ne pas être capable de sortir du sectarisme pour protéger nos habitants"

Ce mardi matin, sur les réseaux sociaux, Laurent Wauquiez a rapidement, à nouveau, réagit à la mise au point de Grégory Doucet : "Si je comprends bien, on enlève des caméras à un endroit pour en mettre à un autre. On va donc déshabiller Paul pour habiller Jacques ! Pourquoi le maire de Lyon est-il si sectaire qu'il s'oppose à l'installation de nouvelles caméras ? A-t-il peur de déranger les trafiquants ?" demande-t-il.

Le préfet, de retour à la Duchère cet après-midi, fait le point

Pascal Mailhos a rappelé que le parquet de Lyon a ouvert une instruction pour mise en danger et tentative d'homicide sur personnes dépositaires de l'autorité publique. "Une enquête ayant été ouverte, je n'ai pas vocation à vous donner des informations qui sont, en ce moment, recueillies par la police judiciaire". 

La République est partout chez elle et nous ne lâcherons pas un bout de terrain

Il a également précisé que "l'opération menée à la Duchère, à la demande du ministre de l'Intérieur, qui m'a accordé des renforts, c'est d'assurer des opérations de sécurisation et de montrer que nous ne lâchons rien et que nous occupons le terrain. La République est partout chez elle et nous ne lâcherons pas un bout de terrain."

Le préfet Mailhos fait le point sur les caméras de surveillance à la Duchère ©Daniel Pajonk

Le préfet a précisé les détails connus concernant la lutte contre les trafics. "Il existe 4 points de deal. Nous sommes sur le point de deal le plus important, là. 45 opérations anti-stup se sont déroulées ici depuis le début de l'année. Dans la Métropole de Lyon, il y a un an, on enregistrait 220 points de deal. Un an après, seulement 150. 70 points ont donc été éliminés."

En tout 70 personnes participent ce jour aux opérations de sécurisation et de recherche de stupéfiants dans le quartier.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.