Lancement de la campagne saisonnière contre la grippe en pleine épidémie de Coronavirus COVID19

Les personnes à risque sont vivement encouragées à se faire vacciner contre la grippe saisonnière. La campagne de vaccination débute ce mardi 13 Octobre et les personnels de santé se préparent à une gestion tendue des stocks. 
Les personnes qui présentent des fragilités de santé sont invitées à se faire vacciner en priorité.
Les personnes qui présentent des fragilités de santé sont invitées à se faire vacciner en priorité. © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée pour les personnes à risque de grippe grave. Pour elles, le vaccin est pris en charge à 100% et reste le moyen le plus efficace pour réduire les complications liées à la grippe selon la Haute Autorité de Santé.

La vaccination est également recommandée pour les professionnels de santé, dont les pharmaciens, en contact régulier avec des sujets à risque de grippe grave.

Recommandations liées au contexte sanitaire

A Lyon, plusieurs personnes faisaient la queue dès 08h30 devant l'entrée d'une pharmacie du 3e arrondissement. Le frigo compte déjà 200 vaccins mais "cela ne suffira pas pour tenir d'ici la fin de la semaine" explique la gérante. 

"Cette année on nous a demandé de sensibiliser surtout les personnes qui ne se faisaient pas vacciner les années précédentes pour éviter que nos hôpitaux soient surchargés. De plus, si la personne est vaccinée, en cas de symptômes, cela permettra un diagnostic différentiel plus facile pour nos médecins et infirmiers."


La campagne de vaccination contre la grippe pose la question de la protection des personnes à risque de développer des formes graves, souvent les même qui présentent des formes graves de COVID 19. La HAS, dans son avis du 20 mai 2020 insiste sur la nécessité de vacciner en priorité les personnes éligibles telles que ciblées dans le calendrier des vaccinations 2020. 

La Direction générale de la santé (qui dépend du ministère de la santé) a demandé cet été à l’ordre national des pharmaciens de réserver les vaccins contre la grippe aux populations à risque au moins jusqu’au 30 novembre.
Les populations à risque sont entre autres, les plus de 65 ans, les personnes atteintes de certaines maladies dont l’asthme, le diabète et les femmes enceintes. 

Selon la HAS, la grippe saisonnière est "responsable chaque année d’un nombre important de passages aux urgences et d’hospitalisations, avec un nombre de décès estimé entre 8 000 et 14 500 au cours des trois dernières saisons grippales, dont la très grande majorité sont rapportés chez des personnes vulnérables (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes ayant des facteurs de risque) qui sont également particulièrement touchées par l’épidémie de COVID-19"

L'objectif des autorités de santé est également d'éviter la saturation des médecins et services hospitaliers dans le contexte sanitaire déjà très tendu dans l'ensemble du pays. 

Selon l’Agence Régionale de santé, en 2018-2019, 47,2 % de la population à risque était vaccinée en France. C’était encore moins en Auvergne-Rhône-Alpes : 46.2% et très loin de l’objectif des 75%.

Une campagne de sensibilisation est officiellement lancée le 13 octobre 2020 pour rappeler que :  «Nous ne sommes pas tous égaux face aux virus», «pour protéger les personnes âgées ou fragiles contre la grippe, nous avons la chance d’avoir un vaccin», tels sont les deux messages centraux des spots diffusés en ligne et à la télévision. 
 
L’évolution de la situation épidémiologique sera publiée chaque semaine sur le site santepubliquefrance.fr
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société grippe