Le "carnaval populaire" tourne mal dans le quartier de la Croix Rousse à Lyon

Publié le

La manifestation était organisée par des associations et des militants radicaux de gauche. Elle se voulait festive, elle a mal tourné. Dans la soirée du vendredi 26 mai, des dégradations ont été commises. Incendies de mobilier urbain, vitrines cassées, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des manifestants. Une personne a été interpellée et placée en garde à vue.

L'événement se voulait "festif". Il a rassemblé environ 300 personnes. Il a été imaginé par des collectifs, des militants et même par des partis politiques de gauche. L'idée était de dénoncer la politique actuelle du gouvernement. Fanfares, déguisements et chants, tout était fait pour que ce carnaval se déroule dans une ambiance bon enfant. La manifestation, non déclarée (selon la préfecture du Rhône), s'est déroulée dans le quartier de la Croix Rousse ce vendredi 26 mai en soirée.

Selon certains témoins, des groupes d'individus "cagoulés" ont commencé à détériorer du mobilier urbain. 

Au départ, ça se voulait joyeux et festif. Il y avait des orchestres. Mais très vite, le climat s'est tendu"

Béatrice, témoin de la scène

Des actes "condamnables" 

Vers 22h, alors que le cortège descendait "les pentes", les dégradations se sont multipliées. "Deux commerces, un porte de police du quartier et la mairie du 1er arrondissement ont été vandalisés" selon la préfecture du Rhône. Dans un message sur les réseaux sociaux, La Préfète du Rhône "dénonce ces débordements inadmissibles". 

Ces débordements n'ont pas fait de blessé, mais une personne a été interpellée et placée en garde à vue.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité