Le saviez-vous? la place des Terreaux à Lyon a gardé pendant des siècles un trésor caché!

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon possède dans son médailler près de deux cents pièces en métal doré. Un trésor caché au Moyen-Age sous la place des Terreaux et redécouvert à l'occasion de travaux.

Dans nos villes ou nos villages existent des trésors cachés! Des objets ou des sites patrimoniaux qui sont des témoins de la vie de nos ancêtres.

La Ville de Lyon est riche en témoignages du passé que ce soit de la période romaine, du Moyen Age, de la Contre-Révolution ou, plus récemment, de la résistance à l'occupation nazie.

Le trésor dont nous vous racontons l'histoire aujourd'hui est un vrai trésor. Un mélange de 545 pièces d'or et d'argent, cachées dans un vase, lui-même enfoui sous notre actuelle place des Terreaux en l'an de grâce 1360! Les pièces, toutes en métal pur, sont issues de la Principauté d'Orange ou de l'Archevêché de St Paul Trois Châteaux ou encore de Bourgogne. Elles témoignent d'une activité commerciale déjà bien au-delà de la région et ne peuvent avoir appartenu, selon les spécialistes, qu'à un changeur.

Le magot a été découvert en 1993 lors du creusement de la place pour les travaux du parking des Terreaux. Depuis plusieurs siècles, personne n'avait fouillé ce site.

 

Dans une petite fosse, un trésor!

 

Christian Cécillion, était un tout jeune archéologue à l'époque. Il se souvient du moment de la découverte :

En faisant un décapage le long d'un mur, on est tombé sur une petite fosse à l'aplomb du mur. En fouillant, on s''est aperçu qu'on avait un petit vase qui contenait des monnaies à son sommet. On s'est douté qu'il s'agissait d'un dépôt monétaire. Un petit trésor!

 

Christian Cecillion, archéologue numismate

 François Planet du musée des Beaux-Arts de Lyon tout proche, se souvient lui-aussi de l'état de conservation des pièces. "Elles étaient extrêmement tassées au point que le pot était cassé! Le propriétaire avait usé de toute sa force pour les faire entrer dans le vase et les pièces se sont tordues."

Comme un homme pressé, poursuivi peut-être! 

Car les études ont montré que le trésor avait sans doute été caché au moment d'un siège de la Ville de Lyon au Moyen Age.

Il faut bien imaginer qu'en l'espace de 10 ans, entre la Guerre de Cent Ans et la peste, le tiers de la population lyonnaise va disparaitre. Ce qui expliquerait que le propriétaire n'a sans doute pas pu récupérer toutes ses "économies".

 

François Planet, Conservateur du Médailler du Musée des Beaux-Arts de Lyon

 

 

Le trésor repose désormais au  Musée des Beaux-Arts de Lyon, dans la riche collection du Médailler, ... et à deux pas du lieu de son enfouissement. Mais on ne connait toujours pas le nom et le visage du propriétaire de ce trésor. Il faut quand même bien garder quelques mystères!

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie culture patrimoine musée des beaux arts musée insolite