Le leader chinois du drône-taxi choisit Lyon pour son antenne européenne

Le premier drône-taxi de la société chinoise prend l'air de façon automatique et a une autonomie d'environ 30 minutes. / © Ehang
Le premier drône-taxi de la société chinoise prend l'air de façon automatique et a une autonomie d'environ 30 minutes. / © Ehang

L'entreprise chinoise Ehang, spécialisée dans la conception de drônes-taxis, a choisi Lyon pour l'implantation de son antenne européenne. Elle a prévu d'y ancrer une unité de recherche-développement et un centre d'essais pour des tests en vol stationnaire.        

Par Philippe Bette

Ehang, le leader mondial du drône-taxi, a choisi la métropole lyonnaise pour y implanter son premier centre européen de recherche-développement. Le projet prévoit la création d'une centaine d'emplois d'ici la fin de l'année prochaine. Le site devrait aussi accueillir un centre d'essais pour des tests en vol  stationnaire. La société chinoise entend développer son concept pour le transport autonome de passagers ou de colis. 

Si l'endroit de l'atterrissage n'est pas encore connu, la métropole de Lyon se réjouit déjà du choix de l'entreprise chinoise . David Kimelfeld espère des développements ultérieurs avec, pourquoi pas, la création d 'un site d'assemblage: "Nous avons un tissu industriel fort, dit-il, avec une industrie du futur qui se développe." Le montant de l'investissement chinois n'est pas divulgué.  

         

Sur le même sujet

Suivez le tirage du 6e tour de la Coupe de France de football

Les + Lus