Ligue 1: avec sa victoire face à Angers (3-O), Lyon se relance et reste au contact du podium

Dimanche soir, 11 avril 2021, Lyon s'est imposé à domicile aux dépens d'Angers 3 à 0, en clôture de la 32e journée de Ligue 1. Cette victoire lui permet de rester au contact du trio de tête Lille-Paris -Monaco, tous vainqueurs également. Paqueta et Depay ont été les hommes-clés de l'OL.

© JEFF PACHOUD / AFP

L'OL, qui n'avait plus gagné en championnat depuis le 3 mars contre Rennes (1-0) occupe la 4e place à un point des Monégasques (3e), deux des Parisiens (2e) et cinq du leader lillois. De son côté, le SCO reste 11e du classement.

Alors que son équipe était en panne depuis trois journées de Ligue 1 (2 nuls, 1 défaite), et qu'il semblait en manque de solutions au sein de son effectif, Rudi Garcia s'est résolu à changer de système. Il a abandonné son 4-3-3 traditionnel pour un 4-2-3-1 qu'il avait déjà adopté pour jouer sur le terrain du Red Star en Coupe de France, mercredi. Au-delà du système, il a décidé de faire confiance à Islam Slimani, recrue du mercato d'hiver, pour jouer avant-centre à la place de Memphis Depay, titularisé sur l'aile gauche alors que Tino Kadewere était absent sur blessure.

- Paqueta impliqué sur les 3 buts -

Un exil de façade pour le Néerlandais qui a joué assez librement et qui a ouvert la marque dès la 21e minute en reprenant un mauvais renvoi défensif des Angevins à la suite d'un premier tir sur le poteau de Paqueta. Ce dernier, une nouvelle fois placé comme meneur de jeu en soutien de Slimani a porté le score à 2-0 juste avant la mi-temps en reprenant un centre délivré par Karl Toko Ekambi (41).
Paqueta et Memphis, qui a inscrit le troisième but pour un doublé personnel (83), ont été les hommes-clés de l'OL. 

Après un mois sans succès, les Lyonnais ont gagné en championnat grâce au capitaine néerlandais Memphis Depay (21e, 83e) et au milieu brésilien Lucas Paqueta (41e).

 

"C'est un match complet. Quand on a l'occasion de gagner largement, il faut le faire. Nous avons été performants dans tous les domaines. Nous nous devions de retrouver la victoire en championnat et de rester collé au podium. (...) C'est le match que j'attendais et que nous avons livré".

Rudy Garcia, entraîneur de l'OL

Si Lyon a globalement bien maîtrisé la rencontre, le SCO aurait aussi pu ouvrir la marque à la 17e minute sur un tir de Stéphane Bahoken repoussé par Anthony Lopes lequel a aussi détourné une tentative d'Angelo Fulgini (28) avant que ce dernier ne manque le cadre juste avant la mi-temps (45+1) tout comme Bahoken (45).
Les Angevins ont longtemps laissé planer la menace d'un retour alors que les Lyonnais ont tardé à tuer le match et inscrire leur troisième but.  Ainsi, Lopes a dû encore s'employer sur une tentative de Fulgini (63) et a eu bien de la chance de voir la reprise de Mohamed-ali Cho passer à côté sur un centre d'Abdoulaye Bamba (66) alors que Loïs Diony a touché la barre (90+3).
 

A l'occasion de la prochaine journée, l'OL se déplacera à Nantes avant le choc à domicile face à Lille le 25 avril.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
olympique lyonnais football sport ligue 1