Ligue 1 : Bruno Guimaraes, de l'or olympique pour l'Olympique Lyonnais

Publié le
Écrit par Didier Bouillot avec AFP

Et si c'était lui le boss ? Bruno Guimaraes a brillé lors du match contre le PSG, délivrant la passe décisive sur le but de Lucas Paqueta. Il sera l'une des pièces maitresses contre Troyes ce dimanche. L'international brésilien a tout pour devenir le patron d'une équipe qui veut revenir au top dans cette seconde partie de championnat.

Distancé en Ligue 1 (onzième) et loin de ses ambitions, Lyon, qui joue dimanche à Troyes lors de la 21e journée (17h05), compte notamment sur son milieu de terrain brésilien Bruno Guimaraes pour revenir vers le haut du tableau. Au stade de l'Aube, l'OL s'appuiera sur les points positifs de son match contre le Paris SG (1-1) dimanche pour renouer avec la victoire, à laquelle il n'a plus goûté depuis le 28 novembre à Montpellier (1-0). Face au PSG, les Lyonnais, avaient ouvert la marque sur un but de Lucas Paqueta, bien servi par une passe en profondeur de Guimaraes, l'une des rares satisfactions du club rhodanien sur la première moitié de saison. Au-delà de son apport dans le jeu, le milieu de terrain a délivré quatre passes décisives.

SELECTIONNE AVEC LE BRESIL

il est arrivé à Lyon en janvier 2020 en provenance de l'Athletico Paranaense (club brésilien) pour un transfert de vingt millions d'euros. Le directeur sportif de l'Olympique lyonnais, Juninho, avait alors été déterminant pour faire pencher la balance en faveur de Lyon qui faisait face, à l'époque, à la concurrence de l'Atletico Madrid. Mais l'ancienne icône de l'OL a quitté son poste en décembre et les performances de Guimaraes, comme Paqueta, en font plus que jamais des cibles pour les meilleures équipes européennes.

Arsenal Newcastle ou Everton en Angleterre, l'AC Milan, l'AS Roma ou encore la Juventus en Italie sont sur les rangs. Guimaraes (24 ans) ne semble pas manquer de sollicitations pour le futur, mais, surtout, ne paraît pas pressé de prolonger son contrat qui court jusqu'au 30 juin 2024.

Surtout si l'OL ne parvenait pas à se qualifier pour la Ligue des champions en fin de saison. D'autant que les deux joueurs représenteraient une valeur importante en terme de transfert. "C'est normal d'être sollicité quand vous êtes champion olympique, appelé en sélection et performant individuellement", a récemment répondu Bruno Guimaraes au site internet brésilien Globo Esporte. "Je n'aime pas trop y penser et je laisse mes agents gérer cela", a-t-il également dit.

REMETTRE LYON A SA PLACE

"Nous avions parlé d'une prolongation avec Juninho quand il était encore au club. Là, il y a du changement à la direction. Le moment venu, nous en parlerons. L'urgence est plutôt de faire remonter l'équipe au classement et remettre Lyon à sa place", a insisté le milieu auriverde. Celui-ci a disputé tous les matches de Ligue 1 de Lyon hormis celui contre Brest (1-1) lors de la première journée.

"Le club n'a jamais gagné la Ligue Europa et nous allons batailler pour la conquérir", a ajouté Bruno Guimaraes à propos de la C3, où le club a fini premier de son groupe. Pour y parvenir, il faudra sans doute afficher d'autres valeurs, de concentration notamment. Face au PSG, une fois encore, l'OL a ouvert la marque avant de se faire reprendre au score dans le dernier quart d'heure. Sur 75 minutes, Lyon est leader du classement mais a perdu onze points dans les quinze dernières minutes. "Nous avons perdu beaucoup de points bêtement, en fin de match", admet le champion olympique. "Mais nous n'allons plus commettre les mêmes erreurs. Nous en avons beaucoup parlé. Nous avons beaucoup travaillé sur la vidéo et nous allons remettre Lyon vers le haut du classement", a-t-il affirmé, toujours à Globo Esporte.         

Le match à Troyes, qui vient de changer d'entraîneur, Bruno Irles ayant remplacé Laurent Batlles, sera déjà un premier révélateur pour les Lyonnais sur leurs facultés à repartir du bon pied en 2022.