Ligue 1: Lyon enfonce Nantes 2-1 et reste dans la roue du trio de tête

L'Olympique lyonnais a préservé ses chances dans la course au titre en l'emportant 2-1 sur des Nantais toujours plus proches de la relégation, grâce à un doublé de Memphis Depay et à une démonstration de Lucas Paqueta dimanche 18 avril 2021, en clôture de la 33e journée de Ligue 1.

 Nantes 18/04/2021 - FOOTBALL LIGUE 1 Nantes- OL -A Lens au stade de la Beaujoire journée de ligue 1 Saison 2020-2021
Nantes 18/04/2021 - FOOTBALL LIGUE 1 Nantes- OL -A Lens au stade de la Beaujoire journée de ligue 1 Saison 2020-2021 © MAXPPP

Avec 67 points, les hommes de Rudy Garcia restent dans la roue du trio de tête, à trois points de Lille, deux points du PSG et un point de Monaco. Eux qui n'avaient pris qu'un point en trois matches (nuls à Reims et Lens 1-1, défaite contre Paris 2-4) ont ainsi confirmé leur victoire de la semaine dernière contre Angers (3-0), déjà signée Depay et Paqueta.
 

►La réaction du Coach Rudy Garcia à l'issue de la rencontre : "On a fait le travail. On a gagné à l’extérieur contre une équipe qui joue sa survie. On savait qu’on pouvait reprendre deux points sur Lille. On a fait une bonne première période pleine de réalisme. On a été brouillon en seconde période."

   - Duel des extrêmes -

Dans un duel des extrêmes entre des Lyonnais invaincus en 15 matches à l'extérieur et des Nantais luttant pour le maintien et qui n'ont plus gagné à domicile depuis octobre, les Gones ont donné une leçon de technique et d'efficacité à des Nantais nettement plus entreprenants que d'ordinaire mais trop souvent fébriles.

L'entraîneur nantais Antoine Kombouaré avait prévenu ses joueurs: ils allaient devoir défendre, courir, souffrir, faire le dos rond et tenter de profiter des espaces pour tenter d'arracher un hold-up comme leur victoire au Parc des Princes en mars (2-1). Ils ont couru et pressé comme rarement ces derniers temps, avec un Randal Kolo Muani intenable, mais sans réussir à se montrer dangereux dans les 25 derniers mètres, à l'image de Kalifa Coulibaly, qui à deux reprises s'est présenté seul dans la surface après s'est défait de son défenseur... pour s'arrêter et attendre du soutien (9e et 32e).

    - Paqueta à la baguette -

En face, les Lyonnais se sont montrés cliniques en première période, avec Lucas Paqueta à la baguette. Le chef d'orchestre brésilien a d'abord résisté à un retour défensif de Moses Simon pour servir un Depay complètement démarqué, qui n'a plus eu qu'à pousser la balle de l'extérieur du pied dans le petit filet (0-1, 5e).
Puis Paqueta a lancé Karl Toko Ekambi dans le dos de Charles Traoré sur la droite. Sorti en retard, Alban Lafont a fauché l'attaquant camerounais et l'arbitre Benoît Bastien n'a pas hésité à désigner le point de penalty. Une punition que Depay a transformée en force (0-2, 37e). 

Mais alors que l'efficacité lyonnaise s'effilochait en seconde période, les efforts nantais ont été récompensés sur un corner, Kolo Muani a repris de la tête et Anthony Lopes a repoussé la balle dans les pieds de Nicolas Pallois. Le "roc" nantais, qui célébrait dimanche son 100e match de Ligue 1 en Jaune et Vert, a réduit la marque du droit (1-2, 60e).

Mais cela n'a pas suffi pour les Nantais. Scotchés à la 19e place depuis mars, désormais à quatre points de Lorient (17e) et trois de Nîmes (18e et barragiste), ils n'ont plus que cinq matches pour arracher le maintien: Strasbourg, Brest, Bordeaux, Dijon et Montpellier. "Des équipes de notre championnat" que les Canaris ont les moyens de battre, avait assuré Kombouaré cette semaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
olympique lyonnais football sport ligue 1