• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Louer sa piscine à des particuliers, dans le Rhône le concept cartonne

Louer sa piscine à des particuliers, dans le Rhône le concept cartonne / © MAXPPP
Louer sa piscine à des particuliers, dans le Rhône le concept cartonne / © MAXPPP

Il y a deux ans, Raphaëlle a eu la surprenante idée de lancer une plateforme de location de piscine entre particuliers. Parce que le bonheur se partage, elle a souhaité ainsi créer du lien. Elle était loin de s'imaginer le succès de swimmy. C'est dans le département du Rhône que ça cartonne le plus.

Par N.MB

Elle s'appelle Raphaëlle, elle est fraîche et pleine d'ambition. Il s'agit de celle qui a eu la drôle d'idée de créer une plateforme pour mettre en relation des particuliers qui ont une piscine avec des personnes qui cherchent juste à en profiter ponctuellement.

C'était en 2016, "J'étais avec une amie près de Lyon en train de profiter d'un après-midi ensoleillé et autour de nous on voyait pas mal de maison avec piscine....et personne pour en profiter." Pour Raphaëlle c'est du gâchis, "alors qu'on est nombreux à crever d'envie de profiter d'un tel moment privilégié en été, je me suis dit qu'il y avait peut-être un truc à faire."

Un peu frondeuse, Raphaëlle en parle autour d'elle "clairement mon entourage a trouvé cette idée trop bizarre. On me disait qu'une piscine c'était personnel, que ça posait des questions d'hygiène ne serait-ce que pour les histoires de toilettes. Bref, je pense qu'on m'a d'abord prise pour une fêlée."
Après tout se dit Raphaëlle, "on se pose les mêmes questions lorsqu'on loue un appartement habité, on dort bien dans le même lit que le propriétaire."

Il n'en fallait pas plus pour qu'elle se lance. "Concrètement au début, j'ai fait du porte à porte, j'ai passé plus de 400 appels pour expliquer mon projet de plateforme de location de piscine entre particuliers. J'ai un peu ramé car pour les propriétaires de piscines, tout ça manquait de recul. Mais bon, deux personnes sur trois trouvait l'idée originale, ça m'a suffit pour me lancer".

Il existe près de 2,5 millions de piscines privées en France

"Aujourd'hui, 36 000 utilisateurs sont inscrits sur le site dont 1200 propriétaires. Autant dire que la demande est largement plus forte que l'offre.
La région lyonnaise est une des régions où ça marche le mieux. Dans la Drôme et l'Ardèche ça prend tout doux."
Les motivations, tant des loueurs de piscines que des locataires et multiples, "elle est d'abord financière, l'an dernier certains propriétaire  ont gagné 6000 euros sur une saison." Et puis une des autres raisons qui explique le succès de cette plateforme, c'est qu'elle crée du lien "contrairement à ce que l'on peut penser, les gens aiment échanger, faire des rencontres, passer un moment ensemble, faire de nouvelles connaissances."
Pour ce qui est des locataires,  l'intérêt est d'abord de profiter de ce qui peut être un privilège, en famille, entre amis "comme on se dit on va se faire un restaurant, là on se dit on va se faire une piscine." 

"Le profil des locataires es très varié, ça va d'une bande d'amis, à une famille, il y a des mamans seuls avec leurs enfants et il y a même des équipes de commerciaux d'entreprises qui organisent des après-midi." Les propriétaires sont quant à eux plutôt des retraités ou des femmes au foyer qui aiment avoir de la compagnie. 

Une affaire qui roule

"Depuis 2016, je suis émerveillée. Ca va tellement vite, c'est vraiment chouette". Raphaëlle et son équipe prend 12% de commission à chaque location.
Le prix de la location varie entre 15 euros et 60 euros. Les inscrits sont notés sur le site, ils peuvent aussi mettre des commentaires. Les propriétaires sont également dans l'obligation de certifier que leurs installations sont conformes à la loi de sécurité relative aux piscines. "Louer sa piscine n'est pas anodin, et sur swimmy tout est fait pour encadrer parfaitement les uns et les autres."

Aujourd'hui Raphaëlle envisage de même d'investir l'Espagne, "je vous le confirme c'est en cours".

Sur le même sujet

Interview Kevin Wilson sauveur jeune-fille Valence

Les + Lus