Cet article date de plus de 6 ans

Lyon BD Festival : 10 ans déjà et toujours plein de promesses

Lyon BD festival a déjà 10 ans : Au programme, outre les dédicaces, des expos, des rencontres et des spectacles vivants:  Une dizaine d'auteurs croqueront, en public, des oeuvres du musée des Beaux-Arts.Mais le Festival ne se limite pas au week-end.Les expositions durent tout le mois.  
A l'affiche samedi et dimanche, 200 auteurs dont 50 invités, parmi lesquels Régis Loisel et Jean-Louis Tripp qui animeront un atelier sur leur série "Magasin Général" au Musée des Confluences . Lewis Trondheim réalisera en direct une planche des "Petits Riens", projetée sur écran, tandis que François Schuiten et Benoit Peeters animeront une conférence-fiction autour de leur album "Revoir Paris".Laurent Verron (Boule et Bill), Jean-Claude Fournier (Spirou et Fantasio, Bizu), Guillaume Long (A Boire et à Manger), Chloé Cruchaudet (Mauvais Genre) et Etienne Davodeau (Lulu Femme Nue, Les Ignorants) seront aussi présents.
 
Au programme, outre les dédicaces, des expos, des rencontres et des spectacles vivants: "Paroles de planches" plongera des comédiens dans l'univers d'auteurs de BD françaises et québécoises, tandis que "La Grande Dégustation" mêlera mets et dessins. Une dizaine d'auteurs croqueront, en public, des oeuvres du musée des Beaux-Arts.
 
L'an dernier, les organisateurs ont recensé 40.000 visites effectives en juin. Car le festival, dont le budget est de 200.000 euros, ne se limite pas à un weekend: des expositions durent tout le mois, dont une de Boulet, le roi du blog BD, sur ses quatre jours passés en résidence au musée des Confluences.
 

"Faire de Lyon une capitale du 9ème Art"


Le dessinateur Loisel y vient pour la première fois: Lyon BD Festival a déjà son cadeau. Mais les organisateurs ne comptent pas s'arrêter là et se rêvent en nouvelle capitale du "neuvième art". "Au bout de dix ans, on est installé, on va pouvoir aller plus loin", annonce le directeur, Mathieu Diez.Pour lui, Lyon organise aujourd'hui l'un des cinq plus gros festivals en France, avec Amiens et Blois derrière Angoulême et Saint-Malo. "Mais nous sommes le premierdans une grande ville et nous n'avons que dix ans": d'où un gros potentiel de développement.

D'autant qu'avec de nombreux auteurs, douze librairies spécialisées et une école de dessin, Emile-Cohl, unique dans l'Hexagone par sa section bande dessinée, Lyon est "une ville de BD". Où virent le jour, en 1950, les éditions Lug, qui popularisèrent en France les super-héros américains de la Marvel Comics. Sans compter un record du monde de la bande dessinée la plus longue en 2011, perdu depuis, mais que les Lyonnais espèrent reprendre cet automne dans le tunnel piéton de la Croix-Rousse...sur 1,8 kilomètre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bande dessinée culture livres