• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse des parents de Maelys

Les parents de Maelys se sont exprimés à Lyon pour la première fois depuis la découverte de leur fille morte et les aveux de N.Lelandais. Ils ont dit leur chagrin mais aussi leur colère alors que tout désignait d'emblée le suspect. Me Jakubowicz, l'avocat de N .Lelandais, est mis en cause .     

Par Philippe Bette

C'est la première fois que Jennifer Cleyet-Marrel et Joachim De Araujo, les parents de Maelys s'exprimaient publiquement depuis ce 14 février 2018, jour de la découverte du corps de leur fille et les aveux de Nordal Lelandais. Une conférence de presse organisée à Lyon pour dire, aux côtés de leur avocat, Me Rajon, leur chagrin et surtout leur colère d'avoir dû attendre si longtemps pour connaître la vérité.



 - "Tu seras toujours dans notre coeur"

 La maman de Maelys a d'abord tenu à rendre hommage à sa fille en évoquant avec émotion les moments de bonheur partagé : "Tu étais une fille exceptionnelle. Nous formions une famille heureuse". Un bonheur anéanti par ce "tueur d'enfants, par ce monstre".

- " Des détails sordides"

Le papa de Maelys a remercié les magistrats pour leur efficacité . Il a regretté qu'en plus de la souffrance, la mort de sa petite fille ait été accompagnée "de rumeurs malveillantes, de leçons de morale sur internet en plus de détails sordides, ajoutant à notre peine". Il s'en est pris ensuite à l'avocat du "tueur qui ose se mettre en scène devant les media : N'aurait-il pas dû faire preuve de respect et d'humanité à notre égard ?"  

- "6 mois d'une prise d'otage" 

Me Rajon, l'avocat de la famille, va alors, dans une charge très solennelle, incriminer à son tour Me Jakubowicz. Il va reprendre un par un tous les éléments du dossier qui permettaient d'incriminer d'emblée Nordhal Lelandais . Et il rétablit quelques vérités, celles -la même que l'avocat de la défense s'est employé à démonter sur les plateaux de télévision et devant les caméras.

- Le comportement suspect de Nordhal Lelandais durant la soirée du mariage et son absence d'implication lors des recherches.

- La bande vidéo qui le montre au lendemain du mariage récurant sa voituredans une station de lavage pendant 2 heures et demi, utilisant même le "Karcher" à l'intérieur de l'habitacle. 

- La bande vidéo qui surprend la voiture du suspect dans Pont-de-Bauvoisin avec une frêle silhouette blanche à l'avant à la place du passager.

Et Me Rajon de mettre en cause Me Jakubowicz qui donne à ce moment là une toute autre interprétation de l'image de vidéo-surveillance : "Comment la défense a-t-elle pu aller jusqu'à affirmer que les enquêteurs se sont fourvoyés ?"




- "Une double peine" 

Me Rajon estime que la vérité, et la famille de la petite Maelys, ont été prises en otage pendant 6 mois à cause des mensonges de Nordal Lelandais et des déclarations de son avocat, "malgré des charges accablantes". Une double peine infligée à l'entourage de l'enfant.   

"Nous avons perdu 6 mois d'une attente insupportable" déclare-t-il en s'interrogeant sur l'attitude de Maître Jakubowicz : "Tous les acteurs du dossier auraient du concourir à la manifestation de la vérité. Je pose la question d'une responsabilité morale, a minima" .           
     
Me Rajon se demande enfin si  Nordhal Lelandais dira la vérité après des aveux qui doivent être encore circonstanciés : "Les explications viendront -elles un jour?" L'avocat constate simplement que le prévenu a refusé de s'expliquer lors de sa dernière audition au tribunal de Grenoble.        

Le résumé de la conférence de presse des parents de Maelys  (Yannick Kusy /Sylvie Adam/ Christian Conxicoeur)   

 
                

       

A lire aussi

Sur le même sujet

Rencontre avec le Père Fréchet avant le Noël de l'an 2000

Les + Lus