Lyon : les ambulanciers sur le périphérique pour protester contre la loi de finances

Publié le Mis à jour le
Écrit par LR
Les ambulanciers bloquent le périphérique Laurent Bonnevay mercredi 28 novembre 2018
Les ambulanciers bloquent le périphérique Laurent Bonnevay mercredi 28 novembre 2018 © Sylvie Cozzolino / France 3

Plusieurs dizaines d'ambulances ont bloqué le périphérique Laurent Bonnevay, entraînant des embouteillages à Lyon.
La profession proteste contre une réforme de son financement pa la sécurité sociale. 

 Plusieurs dizaines d'ambulances ont bloqué le périphérique Laurent Bonnevay dans les deux sens mercredi 28 novembre entrainant de grandes difficultés de circulation pendant la matinée. 

Les manifestants se sont scindés en deux groupes. L'un  en direction de Bron-Parilly, au niveau de la porte du Moulin à vent, l'autre au niveau de la porte des Essarts, en direction de Marseille. 
 


En fin de matinée, le cortège a pris la direction de l'hôpital Edouard Herriot. Une délégation d'ambulanciers sera reçue à l'Agence régionale de santé à 13h.      

Les ambulanciers contestent l'article 80 de la nouvelle loi de finances, qui prévoit que ces sociétés de transport médical soient rémunérées non plus directement par la sécurité sociale, mais par le biais des établissements de soins.
 
LA COLERE DES GIROPHARES


La prise en charge des transports des patients revient directement aux hôpitaux et cliniques plutôt qu'à l'Assurance maladie, tout comme le choix des ambulances privées, auparavant réservé aux patients.

Ces actions ont été menées à l'appel de l'Association de défense des transporteurs sanitaires, selon son président Rachid Soukhmani, qui a évoqué une mobilisation "principalement" à Marseille, Bordeaux et Lyon.
 
Une nouvelle manifestation est prévue à Paris le 3 décembre. 


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.