• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : l’autopsie n'a pas déterminé les causes de la mort du nouveau-né

Le Rhône depuis le pont Wilson / © Dolores Mazzola
Le Rhône depuis le pont Wilson / © Dolores Mazzola

Après la macabre découverte, ce lundi de Pentecôte à Lyon, du corps d'un nourrisson, l'enquête ouverte par le Parquet de Lyon se poursuit. L'autopsie, pratiquée mardi, n'a pas permis d'identifier les causes du décès du bébé, retrouvé mort dans un sac plastique, flottant sur les eaux du Rhône. 

Par Dolores Mazzola

L'autospie pratiquée sur le corps du nouveau-né a révélé qu'il n'était pas mort-né : l'état de son organisme prouve qu'il a respiré. Toutefois, rien ne permet pour l'heure de déterminer les causes de la mort, car aucune trace suspecte n'est visible. Des investigations supplémentaires sont en cours.

Conformément aux premières constatations menées sur place par la police, il s'agirait d'un enfant né dans les 24 heures précédant sa découverte. Les enquêteurs cherchent à savoir depuis quel endroit le sac aurait pu ête déposé dans le Rhône. La vidéosurveillance pourrait les y aider.

 

Une macabre découverte

Pour rappel, ce lundi 10 juin, peu avant 11 heures, trois agents municipaux de la Ville de Lyon, chargés de l'entretien des berges, ont fait une macabre découverte le long du Rhône.

Entre le pont de la Guillotière et le pont Wilson, à hauteur du 20 quai Augagneur, ils ont aperçu un sac plastique flottant entre une péniche et le quai. Après avoir remonté le sac à l'aide d'une épuisette, ils ont découvert le corps sans vie du nourrisson à l'intérieur du sac. 

Une enquête criminelle pour "homicide volontaire sur mineur de 15 ans" a été ouverte par le parquet de Lyon. Elle a été confiée à la Brigade départementale de protection de la famille (BDPF).

Sur le même sujet

INSOLITE. Puy-de-Dôme : quand des sirènes se donnent rendez-vous au lac d'Aubusson

Les + Lus