Cet article date de plus de 4 ans

Lyon: les dépenses somptuaires du directeur de l'opéra selon Médiacités

Le site en ligne Mediacités, qui lance mercredi sa page lyonnaise, a enquêté sur le train de vie de Serge Dorny. Le directeur de l'Opéra de Lyon déclarerait plus de 8000 euros de frais mensuels. Grands restaurants, hotels 5 étoiles : Médiacités s'est procuré 3500 copies de notes de frais.
Frais de bouche, hotels 5 étoiles, tournée injustifiée, achat de stylo à 600 euros...Mediacités a épluché des factures payées en carte bleue ou en espèces sur trois années d'exercice, pris en photos par des employés. Des rendez-vous parfois simplement justifiés par un "Rendez-vous divers"
L'ensemble de ces dépenses avoisinerait les 8000 euros mensuels, selon les calculs de Médiacités.
 
Des chiffres déjà connus des salariés de l'Opéra. Ils sont en effet publiés chaque année dans les comptes présentés au comité d'établissement. Comme le confirme à France 3 Nicolas Cardoze,  secrétaire du CE et délégué syndical CGT, joint par téléphone. Selon lui, les frais mensuels de Serge Dorny s'élèveraient à plus de 20 000 euros, si l'on en croit les documents remis dans cette instance. 

Pas de commentaires


Le week-end dernier, l'opéra  de Lyon communiquait sur ses 10 000 visiteurs lors des portes ouvertes de samedi. Lundi 8 mai, un nouveau communiqué annonçait la nomination de Lyon comme "Best Opera Company 2017" (Meilleure Maison d’Opéra de l’Année 2017)  lors des International Opera Awards au Coliseum de Londres . Un titre remporté devant la Scala de Milan et le Covent Garden de Londres. En revanche pas de réponses aux révélations du journal en ligne. La direction de l'opéra a réitéré son "no comment" à France 3 ce matin.

La semaine dernière, un courrier du groupe communiste à la Métropole au préfet et au maire de Lyon dénonçait les conditions de travail à l'Opéra : recours forcené à la précarité, une organisation du temps de travail  non planifiée, des postes gelés, qui, selon ces élus "engendre surcharge de travail et pression sur les personnels, source de souffrance et de conflits".

L'interview de Nicolas Barriquand, auteur de l'enquête pour "Médiacités"   

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
opéra culture musique