Lyon : L214 dénonce les conditions d'élevage des poulets distribués par Lidl

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathieu Boudet
Les membres de l'association L214 organisent régulièrement des actions à Lyon, pour dénoncer les conditions d'élevage et d'abattage des animaux en France.
Les membres de l'association L214 organisent régulièrement des actions à Lyon, pour dénoncer les conditions d'élevage et d'abattage des animaux en France. © Richard Mouillaud / Maxppp

A Lyon comme dans toute la France, les militants de l'association de défense des animaux L214 manifestent, ce mardi 21 juillet, contre les conditions intensives d'élevage de poulets proposés à la vente par les magasins Lidl.

Cette fois, c'est Lidl qui est dans leur viseur. Des militants de l'association de défense des animaux L214 manifestent, ce mardi 21 juillet, devant contre le groupe de distribution, pour les conditions intensives d'élevage de poulets qu'il vend au consommateur.

 

Manifestations et pétition

Pour cette nouvelle campagne de sensibilisation à la souffrance animale, les militants de L214 se sont donnés rendez-vous ce mardi à midi, devant un des magasins de la chaîne, avenue Marius Berliet, munis de pancartes montrant les conditions d'élevage contestables des poulets, et de tracts parodiant ceux de Lidl pour inviter le public à signer une pétition demandant à Lidl de refuser de distribuer les poulets élevés dans ces conditions. Cette pétition en ligne sera accessible sur le site Lidl.stopcruaute.com. L'association devait également faire circuler un camion publicitaire aux alentours des magasins lyonnais. Dans le cadre de cette nouvelle campagne, L214 cible le même jour d'autres magasins Lidl dans de nombreuses autres villes de France afin de faire pression sur l'enseigne.

 

Lidl, un des derniers récalcitrants

"Le but de cette mobilisation est que Lidl s'engage à tourner le dos aux pires pratiques d'élevage des poulets et à garantir une part d'élevage en plein air pour ses approvisionnements", explique l'association. Ces membres dénoncent l'engagement "au rabais" pris par Lidl vendredi 17 juillet sur la question dans un communiqué, qui ne prenait aucun engagement sur les problématiques soulevées par L214 (densités, croissance rapide des poulets) et la question de l'élevage en plein air. Un engagement ferme et sans équivoque a déjà été pris par des dizaines d'entreprises dont les distributeurs Carrefour, Intermarché, Netto, Cora, Auchan ou encore Système U.

 

Une nouvelle vidéo en ligne

Ce mardi, L214 a par ailleurs annoncé mettre en ligne une vidéo baptisée « Allô Patron » sur le site Vimeo, parodiant la célèbre publicité du distributeur Lidl, reprenant la réplique : "on est mal patron", et montrant des images de poulets en souffrance, afin de dénoncer les pratiques que Lidl choisit de soutenir en refusant de s'engager à éradiquer ce type d'élevage intensif. L'association s'est fait connaître par la diffusion de vidéos choquantes filmées dans des centres d'élevages ou d'abattages d'animaux, notamment dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
 


Un an "d'échanges infructueux"

L'association L214 passe à l'action après un an "d'échanges infructueux avec l'enseigne". Après ces échanges, la communication du groupe Lidl vendredi 17 juillet, ne formulait aucun engagement à fournir une part minimale de poulet issu d'élevage en plein air. Par ailleurs, dans le cadre d'engagements internationaux appelés European Chicken Commitment, (une initiative portée par une trentaine d'ONG en Europe) Lidl estimait que la baisse des densités d'élevage et l'arrêt de l'utilisation de souches d'animaux à croissance rapide serait "difficilement envisageables, voire inatteignables d'ici 2026", alors que, selon L214, elles ne demandent aucun investissement matériel et seraient immédiatement applicables.

 

Lidl évoque des dangers économiques pour les éleveurs

Contacté, le groupe Lidl conteste la notion "d'engagement au rabais" quant à sa position sur l'European Chicken Commitment : "ce n'est pas un engagement au rabais mais une prise de parole qui se veut transparente. Lidl s'engage à atteindre les objectifs de l'European Chicken Commitment, mais en effet il y a 2 critères sur 9, à savoir la variété des poulets et les densités d'élevage, où l'on dit juste qu'ils seront difficiles à atteindre sans mettre à mal la filière et les éleveurs." En réponse aux demandes de l'European Chicken Commitment, le groupe émettait en effet des réserves sur "les dangers économiques pour la filière volaille" et appelait à "une concertation". Michel Biero, Directeur exécutif Achats Lidl France, explique : "nous ne prendrons jamais de décision sans étroite concertation avec le monde agricole ni au détriment de la filière. L’ECC implique beaucoup pour les éleveurs et nous ferons notre maximum pour les accompagner au mieux dans cette transition et atteindre les critères ensemble."
 


800 millions de poulets abattus chaque année

En France, 800 millions de poulets sont élevés et abattus chaque année pour leur chair et 83% d'entre eux proviennent d'élevages standards. Dans les élevages intensifs comme ceux auprès desquels se fournit Lidl, les poulets sont enfermés par dizaines de milliers à plus de 20 par mètre carré, sans accès à l'extérieur, sans lumière naturelle, et sans possibilités de se percher ou d'étendre leurs ailes. Selon L214, dans leur litière, "la poussière et les excréments s'accumulent. L'ammoniac et le CO2 qui s'en dégagent sont la cause de graves problèmes de santé et de brûlures de la peau et des pattes".



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.