Lyon: nouvelle perquisition dans les locaux du diocèse

Archives
Archives

Une nouvelle perquisition a eu lieu cette semaine dans des locaux du diocèse de Lyon dans le cadre des enquêtes pour non-dénonciation d'agressions pédophiles visant le cardinal Barbarin. La perquisition a eu lieu dans les bureaux de Nicolas de Boccard, vicaire judiciaire de l'archevêché.

Par Isabelle Gonzalez

Une première perquisition avait eu lieu dans les services de Mgr Philippe Barbarin le 30 mars dernier.
Des proches du cardinal ont été entendus depuis dans le cadre des deux enquêtes ouvertes par le parquet de Lyon pour "non-dénonciation" d'agressions sexuelles sur mineurs. Le cardinal Barbarin doit également être entendu par la police prochainement.

Selon Sylvie Cozzolino, journaliste à France3 Lyon, "la perquisition s'est déroulée dans le bureau de l'official ( Nicolas de Boccard ndlr) du tribunal ecclésiastique parce que dans l'affaire de Morand, la victime demandant des comptes à l'officialité, de Boccard à ouvert une armoire verrouillée en disant à la victime" ici ce sont tous les dossiers des prêtres à problème". L'avocat de la victime précise qu'il n'y avait pratiquement rien à l'intérieur. Juste la déposition de la victime juste après l'agression."

Ces deux enquêtes ont été ouvertes en marge de plusieurs affaires de pédophilie ou d'agressions sexuelles impliquant des prêtres du diocèse, en cours d'instruction ou ayant refait surface à la faveur des révélations d'une association de victimes, "La Parole Libérée".

Sur le même sujet

Les + Lus