Lyon : le préfet en appelle à la responsabilisation des exploitants de bars et restaurants

Le préfet du Rhône et le président de l'UMIH (bars, restaurants) en appellent à la responsabilité des gérants de ces établissements afin qu’ils respectent scrupuleusement la réglementation sanitaire. Faute de quoi des mesures restrictives pourraient être prises.

Trop de bars et restaurants ne font pas respecter les règles sanitaires par leurs clients, ont constaté les autorités
Trop de bars et restaurants ne font pas respecter les règles sanitaires par leurs clients, ont constaté les autorités © DENIS LOVROVIC / AFP
Alors que le département du Rhône est en zone rouge, le nombre de clusters augmente à vitesse grand V. Face à cette situation, la préfecture pend le taureau par les cornes et prévient : si les patrons d’hôtels,  bars et restaurants ne font pas le nécessaire pour faire respecter le port du masque dans leurs établissements et sur les terrasses, ils seront contraints de sévir.
Des contrôles vont, à ce titre, être renforcés, dans les jours qui viennent. Et les mesures restrictives pourraient aller jusqu’à une limitation de l’ouverture des établissements, annonce le préfet dans un communiqué. Le non-respect de la réglementation donnera lieu à des sanctions pouvant aller jusqu’à la fermeture administrative. Un dispositif entériné en accord avec le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie du Rhône (UMIH).

Les règles loin d'être suffisamment respectées

Protéger les salariés et les clients ainsi qu’empêcher la circulation active du virus : tel est l’objectif numéro un des autorités.
Les règles qui en découlent sont la distanciation physique et le port du masque obligatoires pour tout déplacement, un mètre de distance entre chaque table, 10 personnes maximum par table  et l’interdiction du service au bar (les clients doivent être servis à table). De même que les clients ne peuvent danser ou de consommer debout.
Le préfet et le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) du Rhône ont constaté que ces «règles n’étaient pas respectées dans certains établissements». Ils en appellent à la responsabilité des gérants de ces établissements afin qu’ils respectent scrupuleusement la réglementation sanitaire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société emploi économie justice