8 ans de prison pour un chauffard, poursuivi pour homicide involontaire à Lyon

Le tribunal correctionnel de Lyon jugeait ce 10 décembre 2020 un automobiliste, auteur d'un délit de fuite après un accident qui a couté la vie à une femme de 37 ans, le 22 septembre 2019 à St Fons. Il a été condamné à 8 ans de prison, alors que la peine maximale avait été requise.

Tribunal correctionnel de Lyon
Tribunal correctionnel de Lyon © Eric Messel

"Vitesse démentielle, alcool et lâcheté... Quel mépris pour la vie d'autrui !", s'est exclamé le procureur lors de ses réquisitions, lors du procès d'un chauffard, poursuivi pour homicide involontaire, ce 10 décembre 2020, à Lyon. Et pour "cette conduite assassine", c'est la peine maximale qui a été réclamée. A savoir : dix ans de prison, annulation du permis de conduire et interdiction de se présenter à l'examen pendant dix ans. 

Finalement, le tribunal correctionnel de Lyon s'est montré plus clément. L'automobiliste, auteur d'un délit de fuite après un accident qui a coûté la vie à une femme de 37 ans sur le périphérique lyonnais, a écopé de 8 ans d'emprisonnement. Une peine assortie d'une interdiction de solliciter la délivrance d'un nouveau permis de conduire pendant 6 ans. 

22 septembre 2019, il provoque un accident, prend la fuite et laisse derrière lui 5 victimes dont 1 est décédée

L'homme de 33 ans avait pris la fuite après avoir percuté à très vive allure, sur le périphérique lyonnais au niveau de Saint-Fons, une voiture dans laquelle se trouvaient cinq jeunes femmes. L'une d'elles a été tuée, les quatre autres ont été grièvement blessées. Selon des témoignages, le choc s'est produit alors que sa vitesse avoisinait les 200 km/h.

L'individu a ensuite été interpellé un peu plus tard dans la journée à l’hôpital Lyon Sud où il s’était rendu après avoir lui-même été blessé au cours du choc. Selon les derniers éléments de l’enquête, il était sous l’emprise de l’alcool au moment des faits. Agé de 33 ans, l’homme a ensuite été déféré au parquet.

Le prévenu, défendu par Maitre Olivier Foray, est poursuivi pour homicide involontaire et blessures involontaires avec circonstances aggravantes. Au cours de sa garde à vue, il avait déclaré ne se souvenir de rien.

Explications de Maître Olivier Foray, qui défend l'accusé (Yaelle Marie/Laure Crozat)

Dans cette affaire, une vingtaine de personnes s'est portée partie civile. L'une des victimes, grièvement blessée, est toujours, plus d'un an après, alitée dans un centre de réadaptation. 

durée de la vidéo: 01 min 10
Réaction de Maître Gabriel, qui représente les parties civiles (Yaelle Marie/ Laure Crozat)

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société