• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : le soyeux Prelle renoue le lien de ses ancêtres avec un palais impérial de St Pétersbourg

© Sandie Goldstein France 3 Rhône-Alpes
© Sandie Goldstein France 3 Rhône-Alpes

Le manufacturier Prelle vient de fabriquer 170 mètres de soie destiné au palais Catherine de Tsarskoie Selo près de St Pétersbourg. La direction de ce palais impérial a fait appel au fabricant d'origine de la soie qui couvrait les murs du "salon de Lyon", en pleine restauration.
 

Par Myriam Figureau

L'histoire ressemble presque à un conte de la Russie Impériale! Le palais Catherine, un joyau baroque du 19e siècle, a fait appel au manufacturier d'origine pour refaire à l'identique les panneaux de soie de l'un de ses salons. Cette pièce, en pleine restauration, s'appelle le "salon de Lyon". Et ce n'est pas un hasard. A l'origine, avant que le palais ne soit totalement détruit pendant la seconde guerre mondiale, les murs de ce salon étaient recouverts de panneaux d'une soie jaune dorée. 

Pour sa restauration la direction du Palais s'est donc adressée à la Maison Prelle, un soyeux lyonnais qui tisse la soie depuis 1752 et 5 générations. Mais le plus étonnant de l'histoire, c'est que le fabricant lyonnais ignorait totalement que ses coupons, tissés en 1866 et 1869, décoraient les murs d'un prestigieux palais. On trouve d'ailleurs bien dans ses livres d'archives, notamment le livre des commissions, trace des deux commandes, avec même, détail émouvant, les noms des ouvriers tisseurs mais pas la destination.

C'est un bureau marchand intermédiaire qui s'était chargé de la commande. Il a donc fallu démontrer, échantillon à l'appui, que le tissu, un Lampas de soie provenait bien des métiers à bras, que la maison utilise toujours.

Comme le raconte ce reportage de France 3 Rhône-Alpes.

 


La Maison Prelle, depuis une trentaine d'année s'est d'ailleurs spécialisée dans la fabrication de soieries de luxe. L'entreprise travaille pour le château de Versailles ou celui de Compiègne, a récemment refait la soie d'un fauteuil de Marie-Antoinette pour le MET de New York (3 ans de tissage!), et travaille aussi pour de riches particuliers. A découvrir sur http://www.prelle.fr/fr
Une partie de la commande est prête à partir direction Saint Pétersbourg. Le salon de Lyon du Palais catherine devrait rouvrir aux visiteurs au prinemps 2019

Sur le même sujet

Etienne Blanc est l'invité de "Dimanche en politique"

Les + Lus