Lyon : les tronçonneuses en action au Parc de la Tête d'Or

Des épicéas sont abattus dans le Parc de la Tête d'Or - novembre 2018 / © France 3 RA
Des épicéas sont abattus dans le Parc de la Tête d'Or - novembre 2018 / © France 3 RA

Une opération d'abattage d'arbres est en cours à Lyon depuis le début de la semaine. Les épicéas du prestigieux Parc de la Tête d'Or, dans le 6e arrondissement, ne sont pas épargnés par les tronçonneuses. On vous explique pourquoi les arbres de ce parc historique sont coupés ...

Par Dolores Mazzola

En début de semaine, des abattage d'arbres ont commencé dans l'un des parcs de la Ville de Lyon. Au total, ce sont près de 200 arbres malades qui doivent être coupés au Parc de la Tête d'Or. Conséquence : des épicéas de 20 à 30 mètres d'envergure sont peu à peu en train de disparaître du paysage. Ils étaient présents dans le parc lyonnais depuis son origine, à la fin du 19ème siècle. Le scolyte, c'est l'insecte ravageur qui est à l'origine de cet abattage massif. 

Pour la première fois cet été, le Parc de la Tête d'Or a été victime d'une attaque massive de l'insecte. Ces petites mouches marrons ont pris pour cible des épicéas déjà lourdement affaiblis par la canicule. La mouche, qui fait un trou dans l'écorce pour pondre. Conséquence : la sève ne nourrit plus l'arbre qui dépéri rapidement. L'abattage est la solution qui s'est imposée pour éviter une propagation de la maladie. 

Cette prolifération d'insectes n'a pas uniquement touché Lyon mais toute la France. "Tous les massifs forestiers sont atteints. Il n'existe pas de traitement. On peut juste constater les dégâts et éviter la propagation à d'autres arbres," explique Jean-Marie Rogel, responsable de la maintenance des parcs et jardins de la ville, "d'où cet abattage rapide. On n'a pas vraiment le choix".

Cette opération d'abattage ne concerne que 2% des arbres de ce parc historique. Elle devrait durer jusqu'en début de semaine prochaine. Que les lyonnais se rassurent : d'autres essences d'arbres, plus adaptées au changement climatique et résistantes aux insectes ravageurs, seront plantées en lieu et place des épicéas.

Les branches et écorces de ces épicéas vont être traitées pour détruire les larves et recyclées. Ces déchets seront transformés en compost ou utilisés comme matériel de protection des sols. Les troncs des arbres abattus vont devenir des bancs et des éléments de décors pour la future forêt d'Asie du jardin des plantes. 
 
Lyon : les tronçonneuses en action au Parc de la Tête d'Or

Sur le même sujet

Les + Lus