Lyon : une unité médicale Covid mise en place dans la clinique privée Natécia

En début de semaine, une unité destinée à accueillir des patients Covid a été créée au sein de la clinique privée Natecia, un établissement basé dans le 8e arrondissement de Lyon. Dix lits ont été rendus disponibles. Les capacités d'accueil pourront être augmentées en cas de besoin.
Pour faire face à la deuxième vague de contamination au Coronavirus, le recours aux établissements privés de santé s'accentue. Illustration de collaboration entre les HCL et la clinique privée Natécia.
Ce mardi 10 novembre, la clinique lyonnaise implantée dans le 8e arrondissement, indique avoir ouvert une unité COVID-19 au quatrième étage de son établissement. Objectif: soulager l'hôpital Edouard Herriot. Cette nouvelle unité COVID-19 est gérée par des médecins généralistes libéraux de Lyon, des 3e et 8e arrondissements et par les praticiens de la clinique, chirurgiens et anesthésistes. Durant la première vague, au printemps dernier, la clinique privée lyonnaise n'avait pas ouvert d'unité Covid. 
 

2e vague : la clinique privée Natecia sollicitée

En matière d'organisation sanitaire pour faire face à la crise, le territoire lyonnais a été découpé en quatre secteurs (ou Hub) piloté par un hôpital public. La clinique lyonnaise Natecia, qui se trouve dans le "hub centre, piloté par l'hôpital Herriot", avait des lits disponibles en raison des déprogrammations des opérations non-urgentes. "Des lits s'étaient libérés grâce au Plan Blanc qui a fait que nous avons annulé beaucoup d'interventions," a expliqué le Dr Antoine Watrelot, chirurgien gynécologue et président de la Commission Médicale de l’établissement. Pour l’instant, cette unité Covid peut accueillir 10 patients et pourra en accueillir plus si le besoin s’en fait sentir, indique Natécia dans un communiqué publié sur sa page Facebook. 


Accueil de patients stables et "en fin de parcours"

La clinique peut ainsi "prendre en charge des patients Covid, plutôt en fin de parcours," a expliqué Fabien Labeeuw, directeur de la clinique privée Natecia. Cette organisation, en lien avec les HCL, va permettre aux hôpitaux lyonnais de prendre en charge plus simplement des patients plus lourdement affectés par le Covid. 

"Ici, on accueille des patients qui ont fait un séjour en réanimation et ensuite ont été hospitalisés en service de médecine; ou encore des patients pris en charge par les urgences puis hospitalisés huit jours et pour lesquels on a un pronostic plutôt positif. Ces patients vont en soins de suite et rééducation, ou bien ils retournent à la maison. Ces patients attendent et occupent des lits. Dans cette phase intermédiaire, ils peuvent pris ici, plutôt qu'occuper des lits sur HEH" a expliqué Fabien Labeeuw, directeur de la clinique privée Natecia.  

Comment s'organise la collaboration avec les HCL? "On mutualise à la fois nos moyens, nos matériels et on réfléchit ensemble à nos organisations, nos procédures, nos protocoles..." explique Fabien Labeeuw, "On se fait un point toutes les semaines pour définir ensemble quelle capacité nous avons de lits disponibles ... on partage une cellule de régulation qui est pilotée par les Hospices Civils et qui répartit les patients en fonction des profils et des capacités des uns et des autres."


Selon les derniers chiffres communiqués par les HCL, mardi 10 novembre, le taux d’occupation global des réanimations des Hospices Civils de Lyon est de 87,1%. Le taux d’occupation est calculé sur la base de 272 lits de réanimation installés. A ce jour, 64,1% des patients présents en réanimation sont Covid+. Le 10 novembre, le nombre de patients Covid hospitalisés aux HCL s'élevait à 783, dont 152 patients en réanimation.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société