Lyon : "La voie est libre", mode d'emploi d'un week-end sans voiture

Samedi 26 et dimanche 27 septembre, place aux piétons à Lyon et Villeurbanne. En presqu'île, dans les coeurs d'arrondissements de Lyon et dans le centre-ville de Villeurbanne, l'espace sera réservé aux piétons et interdits aux voitures.

opération sans voiture tout le week-end
opération sans voiture tout le week-end © FTV
Ce week-end du 26 et 27 septembre, Lyon redevient en partie une zone piétonne. Pendant deux jours, la presqu’île de Lyon, des rues et des quartiers dans chaque arrondissement de Lyon et Villeurbanne vont être interdits aux voitures. Objectif de l’opération : "Rendre l’espace public aux habitants et habitantes, apaiser les rues et redonner du calme pendant tout un week-end." pour Béatrice Vessilier, vice-présidente de la Métropole, l'enjeu est double.

"Offrir une ville tranquille et non polluée et renforcer la vie économique des coeurs de ville".


Plus qu'une opération ponctuelle, ce week-end piéton est une expérimentation en vue d'une transformation pérenne de la ville. "Nous mettons en oeuvre ce week-end puis nous conduirons des réunions de concertation avec l'ensemble des acteurs pour arriver à des aménagements définitifs de piétonisation."

Le périmètre concerné

En rouge les zones interdites aux voitures
En rouge les zones interdites aux voitures © Métropole de Lyon
Dans la presqu’île, le périmètre piéton s’étend du boulevard de la Croix-Rousse jusqu’à la place Carnot. 23 rues dans les arrondissements lyonnais sont aussi concernées, ainsi que l’avenue Henri Barbusse à Villeurbanne. Les secteurs piétons seront interdits aux véhicules pendant 2 jours de 11h à 19h. 

Les rues concernées

Lyon 1er et 2e : depuis la place Carnot au boulevard de la Croix-Rousse.
Lyon 3e : rue Paul-Bert, cours du Dr Long, cours Eugénie.
Lyon 4e : grande rue de la Croix-Rousse à partir de la rue Hénon jusqu’à la petite place de la Croix-Rousse, rue du Mail jusqu’à la rue Pailleron, rue d’Ivry, rue du Chariot d’Or.
Lyon 5e  : rue de Trion à partir de la place Saint-Just et la rue des Farges jusqu’à la place des Minimes, rue Saint-Alexandre, rue des Macchabées, Montée Saint-Jean, rue de l’Antiquaille.
Lyon 6e  : place Lyautey, une partie du cours Franklin-Roosevelt.
Lyon 7e  : rue de la Thibaudière, place Jules-Guesde-rue Sébastien Gryphe, rue Bonald entre rue de Marseille et rue Cavenne.
Lyon 8e  : place Ambroise-Courtois, place du 8-Mai-1945, rue Commandant-Pégout.
Lyon 9e  : rue Laporte, rue de la Claire.
Villeurbanne  : Avenue Henri-Barbusse.

Pour le détail des sections de rues, rendez vous sur le site de la Métropole.

L'offre de transports alternatifs renforcée

Pour faciliter les déplacements, les transports en commun fonctionneront normalement. Et certaines lignes de métro et bus seront renforcées :
C'est la cas des métros A, C et D.
Pour les Velo'v, les abonnés auront 30 minutes gratuites supplémentaires, à savoir une heure au total.

Les parkings et l'accès riverains facilités

Pendant ce week-end, les véhicules des riverains seront autorisés à pénétrer dans les secteurs piétons. Les personnes qui possèdent une vignette de stationnement – résident bénéficieront de facilité pour se garer dans les parkings LPA :

Qu'en pensent les commerçants ?

"Nous ne sommes pas opposés à cette piétonisation ", Carole Château est présidente du mouvement carré nord presqu'ile," l'équipe en place l'avait annoncée avant d'être élue, je ne suis pas surprise. Je regrette toutefois que nous n'ayons pas été consultés, j'espère qu'ils ont pris en compte toutes les remarques et les retours sur les précédentes expériences, par exemple la mauvaise signalétique vers les parkings. Je pense que les gens qui venaient de loin ne sont pas venus par peur du bazar, ou ont rebroussé chemin face à l'imbroglio de la circulation." Economiquement l'opération ne semble pas mauvaise pour l'activité des commerçants, "excepté pour les magasins haut de gamme ou ceux vendant des gros volumes".

Jean-François Bailly, président de l'association des commerçants de l'Ancienne Préfecture est justement commerçant dans le prêt à porter haut de gamme "Pour notre clientèle, cela ne doit pas être compliqué, il faut que les solutions soient claires et faciles pour entrer dans le centre-ville." Au-delà du cadre écologique, l'enjeu économique est de taille "il faut rendre la presqu'île attrayante pour contrebalancer un centre commercial de la Part Dieu qui s'agrandit et les villages de marques".

Tous deux s'accordent à dire que la piétonisation devrait être réfléchie avant d'être imposée.

"Une piétonisation bien pensée peut-être intéressante économiquement mais il ne faut pas la faire aux forceps"

D'autres questions se posent sur l'aménagement urbain et notamment des trottoirs très hauts, sur la présence des trottinettes et le renforcement de l'offre de parking. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme société environnement europe écologie les verts politique écologie transports économie