Manifestation anti-passe sanitaire : à Lyon, une lacrymogène atterrit dans un appartement

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathieu Boudet

Lors de la manifestation contre le passe vaccinal ce samedi 8 janvier, un tir de grenade lacrymogène lancé par la police a atterrit dans un appartement lyonnais, sans faire de victime.

Peu de débordements, mais un incident notable. Plus de 2 000 personnes se sont rassemblées, selon les autorités, dans l'après-midi ce samedi 8 janvier sur la place Bellecour à Lyon, pour protester contre le passe sanitaire. Lors d'un échange de projectiles, une grenade lacrymogène lancée par les forces de l'ordre est tombée dans un appartement du 1er arrondissement.

 

Plusieurs cortèges

À Lyon, le principal point de manifestation réunissait des personnes répondant à l'appel du collectif  "Lyon pour la liberté", et devait rejoindre ensuite le Palais de justice. Les manifestants, de tous âges et pour la plupart non masqués, ont défilé dans une ambiance bon enfant. Parmi eux, quelques "gilets jaunes", des drapeaux tricolores et un rouge de la CGT. Des slogans dénonçant "l'apartheid social" et des huées contre le président Emmanuel Macron et son Premier ministre ont ponctué la manifestation. Un autre cortège, regroupant une cinquantaine de "gilets jaunes" s'est rassemblé place Sathonay (1er arrondissement), tandis que le collectif "contre la coronafolie", réputé proche du mouvement de Floriant Philippot, réunissait moins de 200 personnes selon nos confrères du Progrès, place Ambroise Courtois (8e arrondissement).

 

Une lacrymogène atterrit dans un appartement

Si les manifestations n'ont pas donné lieux à des débordements majeurs, les policiers ont néanmoins eu recours à des tirs de grenades lacrymogènes ponctuellement. L'une d'elle a atterit dans un appartement peu avant 15h30, dans la rue Romarin. Selon la préfecture du Rhône, "les forces de l'ordre ripostaient à des projectiles envoyés par des manifestants quand l'incident s'est produit. Elles sont alors immédiatement intervenues pour secourrir les habitants concernés". Contactés, les pompiers du Rhône indiquent qu'ils ont également été contactés pour cet incident, mais que leur intervention n'a pas nécessité de prise en charge de victimes. On ne sait pas qui occupait l'appartement lors de l'incident, bien que sur Twitter, une témoin évoque la présence "d'une femme et d'enfants", information que France 3 n'est pas en mesure de confirmer. 

 

Faible mobilisation en France

En fin de journée, la manifestation se dispersait à Lyon. Dans de nombreuses villes de France, plusieurs manifestations contre le projet de passe vaccinal étaient annoncées ce samedi, et se sont déroulées sans heurts (Sauf à Paris, où des débordements étaient signalés en fin de journée), avec une mobilisation en demi-teinte, quelques jours après les déclarations controversées d'Emmanuel Macron sur les non-vaccinés exprimés dans une interview donnée au Parisien. Emmanuel Macron a créé un tollé mardi en déclarant avoir "très envie d'emmerder" les non-vaccinés, en "limitant pour eux, autant que possible, l'accès aux activités de la vie sociale". Des propos qu'il a dit assumer "totalement" vendredi. Les manifestants s'opposent par ailleurs au projet de loi visant à transformer le passe sanitaire en passe vaccinal. Adoptée par les députés jeudi, cette mesure doit passer devant le Sénat la semaine prochaine.

 

Les autorités avaient compté 121 000 manifestants contre la vaccination et le passe sanitaire sur l'ensemble du territoire le 11 septembre dernier, et quelque 237 000 participants le 7 août.