Manifestation contre la réforme des retraites : moins de perturbations jeudi à Lyon

La CGT appelle à une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle ce jeudi 16 janvier. / © Richard Mouillaud / Maxppp
La CGT appelle à une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle ce jeudi 16 janvier. / © Richard Mouillaud / Maxppp

A l'occasion de la nouvelle journée de mobilisation prévue jeudi 16 janvier, les perturbations liées au mouvement de grève devrait s'inscrire en baisse par rapport aux précédentes journées de mobilisation, selon les premiers éléments d'informations disponibles.

Par Mathieu Boudet

Alors qu'un appel à mobilisation interprofessionnelle est à nouveau lancé par la CGT pour ce jeudi 16 janvier, les perturbations liées au mouvement de grève devrait s'inscrire en baisse par rapport aux précédentes journées de mobilisation, selon les premiers éléments d'informations que nous avons recueillis.

 

Transports et écoles moins perturbés

Outre les perturbations liées à la manifestation en elle-même, qui partira de à 11h30 de la manufacture des tabacs, en direction de la place Bellecour, les services publics devraient être moins perturbés. Côté transports en communs lyonnais, les TCL indiquent qu'aucune perturbation notable n'est prévue sur ses lignes de trams, bus et métros. Dans les airs, aucune annulation de vol n'est annoncée depuis l'aéroport Lyon Saint Exupéry. Dans les écoles, les syndicats d'enseignants évoquent une mobilisation probablement en baisse, évoquant 15 à 20% de grévistes. Les restaurants scolaires seront touchés, mais nettement moins qu'en décembre : une cantine sur deux en moyenne devrait être ouverte dans la métropole. 

 

Moins de difficultés à la SNCF  

C'est encore et sans surprise la SNCF qui devrait concentrer l'essentiel des difficultés, attendues néanmoins en déclin. La SNCF évoque un trafic qui "revient progressivement à la normale pour les TGV", au 42e jour consécutif de grève contre la réforme des retraites. Ainsi, comme ce mercredi, 9 TGV sur 10 circuleront en moyenne, avec 22 allers-retours assurés entre Paris et Lyon, 5 entre Lyon et Montpellier, et 11 entre Lyon et Marseille. Les TER seront davantage impactés en Auvergne-Rhône-Alpes, avec en moyenne un train intercité sur deux en circulation. La SNCF signale que 487 autocars sont mobilisés pour compenser les trains supprimés. Le trafic du service ouigo sera assuré normalement, celui des TGV Inoui quasi-normalement.



 

Mobilisation en baisse

Ce mercredi matin, le taux de grévistes est repassé sous la barre des 5%, à 4,7%, soit proche du plus bas atteint lundi (4,3%), avec environ un conducteur sur cinq (22,4%) concerné, au 42e jour de grève contre la réforme des retraites, selon les chiffres publiés par la direction. Le plus haut niveau de participation à la grève - 55,6% - mesuré par la direction avait été atteint lors de la première journée du mouvement, le 5 décembre. Reste à voir si la SNCF constitue un baromètre fidèle à la mobilisation des manifestants dans la rue... Réponse demain.



 

Sur le même sujet

Les + Lus