• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Mobilisation des avocats contre la réforme de l'aide juridictionnelle

Maître Laurence Junodé-Fanget
Bâtonnière élue / © France 3 RA
Maître Laurence Junodé-Fanget Bâtonnière élue / © France 3 RA

La grève de l'aide juridictionnelle, votée par le Conseil national des barreaux (CNB) pour protester contre la réforme Taubira, est entrée en vigueur ce mardi sur tout le territoire. Pour évoquer ce mouvement, Maître Laurence Junodé-Fanget est l'invitée du 12/13 Rhône-Alpes.  

Par dm

Maître Laurence Junodé-Fanget, invitée du 12/13 Rhône-Alpes
Interview F.Llop - 14/10/15

L'aide juridictionnelle (AJ) permet aux plus démunis d'accéder aux services d'un avocat. Cette grève, votée jeudi dernier, risque de perturber le fonctionnement de la justice, les parquets devant désormais se passer du soutien des barreaux pour trouver des avocats susceptibles de répondre aux demandes des justiciables.

Une réforme controversée
Le projet de réforme de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, prévoit notamment un prélèvement de cinq millions d'euros en 2016 et dix millions d'euros en 2017 sur les intérêts de fonds placés dans des caisses gérées par les avocats, pour boucler un budget en augmentation. Mais tous les représentants de la profession, le CNB, le barreau de Paris et la conférence des bâtonniers, s'opposent à cette contribution financière, arguant que les avocats participent déjà largement au fonctionnement de l'AJ pour laquelle ils estiment être mal rémunérés.

Sur le même sujet

Profession sellier-arnacheur à Saint-Etienne : Jeanne réalise du matériel équestre sur-mesure

Les + Lus