Municipales 2020: l'interview de Yann Cucherat, dauphin désigné de Gérard Collomb à Lyon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Arnaud Jacques avec Paul Satis

Yann Cucherat, candidat LREM à la mairie de Lyon, était notre invité ce vendredi.

Il est tête de liste LREM (La République En Marche) pour les élections municipales à Lyon et dauphin désigné de Gérard Collomb qui se présente aux élections métropolitaines, Yann Cucherat était notre invité vendredi.
 

Le retrait de Benjamin Griveaux


"Je suis très triste de l'actualité du jour" explique Yann Cucherat, triste "à la fois pour Benjamin Griveaux, pour le parti présidentiel et plus généralement pour notre démocratie, je trouve que le débat n'est pas digne, on devrait respecter la vie privée, la vie personnelle des gens et ce concentrer sur les idées, qui font sens pour nos concitoyens."
Concernant la campagne éléctorale, Yann Cucherat ne sent pas ce genre de coups aussi violents à Lyon: "On sent bien qu'il y a quelques coups bas sur les réseaux sociaux, par derrière. Ce qui m'importe le plus c'est aujourd'hui me concentrer sur le projet que nous voulons présenter aux lyonnais. On est dans la rencontre avec eux depuis de nombreux mois, on essaie de porter des idées nouvelles, parce que leurs préoccupations d'hier ne sont pas les mêmes que celles d'aujourd'hui ou de demain et c'est en allant à leur rencontre, en étant concentré sur nos idées et sur la vie des lyonnaises et des lyonnais qu'on fera avancer le débat démocratique."
 

Un candidat sous tutelle de Gérard Collomb?


Yann Cucherat se défend d'être sous la tutelle de Gérard Collomb: "Je ne suis pas sous la tutelle, nous faisons équipe ensemble, lui à la métropole, moi à la ville de Lyon, parce que nous avons, je pense, la même vision commune, parce que nous avons une forme de complémentarité, lui avec son expérience, peut-être moi avec ma jeunesse, avec un regard différent, une sensibilité liée à mon parcours, mais je crois que c'est une vraie chance d'être aux côtés du maire qui a transformé radicalement sa ville. Aujourd'hui, il n'y a pas un lyonnais qui n'est pas fier de montrer sa ville à sa famille, à ses amis quand ils viennent, et moi dans cette continuité, avec mon regard bien centré autour de l'être humain, de son quotidien, je vais essayer de porter contribution à ce projet de ville."
 

Sondage: en tête au 1er tour, mais deuxième au 2nd tour


Un sondage BVA/Mag2Lyon donne Yann Cucherat en tête du premier tour avec 22% des suffrages, devant le candidat écologiste EELV Grégory Doucet (19%) et le candidat LR Etienne Blanc (18%). Au second tour par contre, Yann Cucherat (32%) serait battu par une coalition des verts EELV avec la gauche (36%).
"Il n'y a pas d'élection facile" répond Yann Cucherat à la question de savoir avec qui il pourrait s'allier au second tour, "ce qui est important c'est de voir, qu'effectivement, notre dynamique marche. Aujourd'hui on est en tête, c'est la première fois qu'on est en tête devant les Verts sur cette campagne, donc c'est très important. [...] Je crois que le vrai sondage c'est celui du terrain. On voit qu'il y a une émulsion, que les choses sont en train de s'infuser correctement. Il y a une dynamique et on a toujours travaillé avec des majorités très larges, à l'exception des extrêmes évidemment."
 

Un parti isolé?


"Je ne crois pas, très sincèrement je ne crois pas. Regardez un peu les projets, les programmes, nous avons plutôt une vision commune. On a un bon nombre de personnes qui ont porté cette majorité et ces projets avec nous sur le précédent mandat et je crois qu'on a toujours travaillé avec des gens de la gauche, avec des gens de la droite pour un  projet, pour les lyonnaises et les lyonnais, pas pour des projets individuels. C'est vraiment ça qu'il faut retenir aujourd'hui." nous dit Yann Cucherat.


L'interview de Yann Cucherat par Paul Satis:
 
durée de la vidéo: 04 min 08
Interview de Yann Cucherat par Paul Satis ©France 3 Rhône-Alpes