Bannière résultats municipales

Municipales 2020 :à Lyon, Grégory Doucet (EELV) et Gérard Collomb entament la transition à la mairie

Grégory Doucet (EELV), futur maire de Lyon, est entré à la Mairie de Lyon lundi 29 juin. "Je souhaite que Lyon devienne une référence dans l'écologie" dit-il. Il a rencontré Gérard Collomb, pour qui "la vie continue".

Le futur maire écologiste de Lyon est arrivé à vélo, lundi 29 juin: Grégory Doucet doit rencontrer Gérard Collomb pour préparer la transition municipale, avant la transition écologiste.
Le futur maire écologiste de Lyon est arrivé à vélo, lundi 29 juin: Grégory Doucet doit rencontrer Gérard Collomb pour préparer la transition municipale, avant la transition écologiste. © JC Adde / FTV
Il est arrivé à vélo : Grégory Doucet a donné rendez-vous à la presse devant la mairie de Lyon au lendemain de sa très nette victoire au second tour des élections municipales.
 

Grégory Doucet: "La nuit a été un peu courte"

Le temps de retirer son casque et le voilà prêt pour cette journée historique. "La nuit a été un peu courte comme vous pouvez l'imaginer, mais tout va bien" nous a-t-il confié. "Cette victoire est fondamentale. Elle nous permet d'engager la ville dans la transition écologique. Les Lyonnaises et les Lyonnais se sont exprimés de façon extrêmement claire. Ils veulent l'écologie pour Lyon. On va engager cette ville dans la transition, on va débituminer les cours d'école, on va les végétaliser, tout ce qu'on a pu exprimer et présenter dans notre proposition politique. Je souhaite que Lyon devienne une référence dans l'écologie. Ici à Lyon, le ressenti du changement climatique est réel. Il y a une envie d'écologie qui est gigantesque." Il rappelle qu'il veut rapidement soutenir le secteur culturel.

Un cycliste passe à côté et lance "Allez les verts!"

Grégory Doucet devrait rencontrer Gérard Collomb à la mairie dans la matinée. "Comment va se passer cette transition?" demande une journaliste: "J'ai déjà eu l'occasion de lui envoyer un message pour lui proposer une rencontre ce matin." Il souhaite préparer avec lui le premier Conseil Municipal, "qu'il puisse m'informer de quelques dossiers urgents".

Grégory Doucet sera élu officiellement maire de Lyon samedi 4 juillet.
 

Gérard Collomb : "On n'est pas éternel"

Contre toute attente, Gérard Collomb créé la surprise en sortant tout seul de la Mairie pour, lui-aussi, rencontrer la presse, une façon peut-être de rappeler qu'il est encore le patron pour quelques jours:  "Les choses sont ainsi. On passe la main. Je vais féliciter M. Grégory Doucet et on aura l'occasion de discuter de l'avenir de Lyon. Je suis serein, et la vie continue. Je vais lui souhaiter bonne chance, et lui dire que la ville mérite qu'on fasse ce qu'il y a de mieux pour elle". 
 
Gérard Collomb, avec le sourire, répond lui-aussi aux questions des journalistes devant la mairie. "C'est la fin de ma vie politique, mais je continuerai dans le débat d'idées" promet-il.
Gérard Collomb, avec le sourire, répond lui-aussi aux questions des journalistes devant la mairie. "C'est la fin de ma vie politique, mais je continuerai dans le débat d'idées" promet-il. © JC Adde / FTV

Gérard Collomb se dit fier de son alliance avec Les Républicains, sans laquelle la poussée des écologistes aurait été encore plus forte selon lui:  "On voyait bien qu'il y avait une vague verte qui était extrêmement forte, qui a été la même dans toute la France. On a essayé d'empêcher cela en faisant ce rassemblement, mais la vague était trop forte. Un certain nombre de personnes dans mon camp était contre ce rassemblement. Ils ont appelé à voter écologistes. A ce moment-là le résultat ne pouvait pas être bon. Si on n'avait pas fait cette alliance (avec Les Républicains), la vague aurait été encore plus forte. On aurait sans doute perdu tous les arrondissements."

Il dresse rapidement un court bilan de ses 3 mandats successifs à la Mairie de Lyon: "A un moment donné, il faut savoir passer la main. On n'est pas éternel. Un autre cycle commence. Un autre vient de s'achever. Je pense qu'il n'a pas été trop mauvais pour Lyon et les Lyonnais."


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
europe écologie les verts politique élections municipales 2020 élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter