• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Une nuit dans un train en gare de Lyon-Perrache : un TGV vraiment inouï pour 700 passagers

Illustration, ne pas reproduire. / © Maxime Jegat/MaxPPP
Illustration, ne pas reproduire. / © Maxime Jegat/MaxPPP

Quand un simple trajet Marseille-Paris en TGV se transforme en galère : c'est ce qui s'est passé jeudi pour 700 passagers invités à dormir dans leur rame en gare de Perrache. Ils sont finalement arrivés le lendemain à Paris vers 7h, non sans avoir communiqué largement sur les réseaux sociaux.  

Par Christian Conxicoeur

C'est une nuit de galère qu'ont vécu les passagers du TGV 6134 Marseille-Paris jeudi 7 mars : parti de le gare Saint-Charles à 20h, le train connaît des arrêts prolongés à Avignon et Valence.
 

Des "bruits anormaux"

Finalement, un opérateur explique aux passagers au micro que des "bruits anormaux" étaient observés dans la locomotive. Le train s'est alors rendu à petite allure - et donc avec une bonne heure et demi de retard- à Lyon Perrache.

Selon Jean Rouche, directeur de l'axe TGV sud-est, "le doute sur la capacité de la rame à arriver à destination (Paris, ndlr) n'a pas été levé" et il a donc été décidé de ne pas aller au-delà de la gare de Lyon-Perrache "pour raisons de sécurité".
 

Une ligne fermée la nuit pour travaux


Le train défectueux est arrivé à Lyon à 23h30, trop tard pour en faire partir un autre car la ligne Lyon-Paris ferme pour travaux entre minuit et 4H00.

C'est donc en gare de Perrache que les passagers ont fini par apprendre qu'ils allaient passer la nuit en gare. La SNCF a donc remis aux voyageurs des kits repos (couverture, brosse à dents et masque de nuit) ainsi que des coffrets repas.

Elle les a répartis pour la nuit dans deux nouvelles rames d'environ 2.000 places, "pour atténuer au maximum leur inconfort", explique M. Rouche. Deux femmes enceintes et deux personnes très âgées ont été logées à l'hôtel.
 

Des passagers remboursés à 100%


Le TGV Inoui devait initialement arriver à Paris à 23h26, c'est vers 7 heures du matin le lendemain que les passagers ont été débarqués dans la capitale.

Le directeur de l'axe TGV sud-est a dit que la compagnie était bien consciente de "la nuit difficile et éprouvante" vécue par ses clients, et a précisé que tous les passagers seraient remboursés à 100%.

Ceux-ci se sont en tout cas beaucoup exprimé au fil des heures sur les réseaux sociaux. Revue de tweets.
 
 
 

 

Sur le même sujet

L'éclipse partielle de lune vue de l'Ain

Les + Lus