OL/OM: l'auteur présumé du jet de bouteille sur Dimitri Payet en comparution immédiate mardi 23 novembre à Lyon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alexandra Marie
Championnat de France Ligue 14e journée, Match : Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille au Groupama Stadium de Décines (Rhône)
Championnat de France Ligue 14e journée, Match : Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille au Groupama Stadium de Décines (Rhône) © SPEICH FREDERIC / MAXPPP

L'auteur présumé du jet de bouteille sur le joueur marseillais sera déféré mardi 23 novembre au parquet en vue de son jugement en comparution immédiate, à 14h00, devant la 14ème chambre du tribunal correctionnel de Lyon.

"La garde à vue de la personne suspectée d’avoir jeté une bouteille en plastique sur un joueur de l’Olympique de Marseille dans le cadre du match OL/OM au Groupama stadium a été prolongée et ce dernier sera déféré mardi au parquet en vue de son jugement en comparution immédiate, à 14h00, devant la 14ème chambre du tribunal correctionnel de Lyon."  a annoncé le Parquet de Lyon dans un communiqué.

Trois autres personnes avaient été placées en garde à vue. Deux ont été remises en liberté faute d’élément permettant de les impliquer dans les faits de détention de fumigène qui leur étaient reprochés.

La troisième, mineure, sera jugée par le juge des enfants de Bourg en Bresse compétent en raison de son lieu de domicile pour des faits de détention d’un fumigène

L'Olympique lyonnais a déclaré "souhaiter que les sanctions pénales et administratives soient exemplaires", après l'incident qui a provoqué l'interruption définitive du match OL-OM, dimanche au Groupama Stadium. 

Ce geste a abouti à l'annulation du match après deux longues heures d'attente pour 56 000 spectateurs, pendant cette 14e journée de Ligue 1. 

Ni abonné du stade ni membre d'un club de supporters

Le club a porté plainte contre l'individu soupçonné et s'est déjà porté partie civile pour la suite des procédures.

"L'individu n'avait rien à faire ici car il n'était pas abonné dans les groupes de supporters. Il n'y avait aucune chance de réitérer cet incident par la suite. C'est pour cela que la première décision avait été de faire reprendre le match", a par ailleurs indiqué Jean-Michel Aulas dimanche soir, lors d'une conférence de presse improvisée sur Prime Vidéo.

De son côté, le groupe des "Bad Gones", situé dans le virage nord du stade de Décines-Charpieu d'où est partie la bouteille qui a frappé Dimitri Payet, a, lui aussi, condamné, dans un communiqué, le geste de l'individu interpellé, précisant comme Jean-Michel Aulas qu'il n'était "ni abonné du stade, ni membre de leur association".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.