Incidents OM-OL : aucune sanction pour le club marseillais, Lyon fait appel

Ce mercredi 8 novembre au soir, la commission de discipline de la LFP a tranché, elle ne sanctionnera pas les Marseillais, après le caillassage du bus lyonnais par des supporters qui avaient causé la grave blessure de Fabio Grosso l'entraîneur et son adjoint Raffaele Longo.

Le verdict est tombé, il n'y aura aucune sanction de la part de la LFP, la ligue de football professionnel à l’encontre des Marseillais après le caillassage du bus lyonnais le 29 octobre dernier. La LFP a clos le dossier estimant que les incidents survenus sur la voie publique ne sont pas imputables au club organisateur.

Saisie par le Président de la LFP sur le fondement de l’article 4 du Règlement disciplinaire de la LFP, la Commission de Discipline, après avoir pris connaissance des éléments du dossier et procédé à l’audition des deux clubs, constate que les incidents qui se sont produits sur la voie publique ne sont pas susceptibles d’engager la responsabilité du club organisateur. Par conséquent, la Commission ne donnera pas de suite disciplinaire à ces incidents.

indique le communiqué de la LFP.

L'OL fait appel

"L'Olympique Lyonnais est profondément choqué par la décision de la commission de discipline de se déclarer incompétente pour traiter les incidents d'une extrême gravité qui ont sévèrement entravé l'arrivée de son groupe professionnel aux abords du stade Vélodrome", réagit le club ce jeudi 9 novembre. L'OL annonce faire appel de la décision de la commission de discipline.

Cette décision inaudible indique sans équivoque que la LFP se déresponsabilise de ces graves épisodes de violence.

Olympique Lyonnais

Pour rappel, ce match est reporté au 6 décembre prochain. Et il se jouera à Marseille. La commission des compétitions de la LFP a pris cette décision de faire jouer la rencontre au stade Vélodrome "à la suite des informations et garanties transmises par la préfecture des Bouches-du-Rhône", a-t-elle expliqué dans un communiqué.