Pollution de l'air : la procédure d'information-recommandation activée à Lyon et en Nord-Isère

La procédure d'information-recommandation a été activée jeudi dans le bassin lyonnais Nord-Isère à cause d'un épisode de pollution de l'air. Il est conseillé de modérer sa vitesse ou de privilégier des modes de transport moins polluants.

Vue du quartier de la Part-Dieu à Lyon pendant une épisode de pollution aux particules fines le 28 février 2019.
Vue du quartier de la Part-Dieu à Lyon pendant une épisode de pollution aux particules fines le 28 février 2019. © Vincent Isore / MAXPPP
Un épisode de pollution de l'air, qui devrait être bref, touche le bassin lyonnais Nord-Isère depuis jeudi 22 octobre. La procédure d'information-recommandation a été activée par la préfecture dans ce bassin d'air, sans comporter de mesures restrictives pour l'instant. Ce sont les taux de particules PM10 qui sont en cause dans cet épisode, selon l'observatoire de surveillance de la qualité de l'air Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.

"Depuis mercredi 21 octobre, la région est soumise à un flux de sud très marqué, transportant des masses d’air chargées en poussières minérales venant des zones désertiques d’Afrique", peut-on lire sur le site d'Atmo. Le pic d'intensité a été atteint jeudi à la mi-journée dans le bassin rhônalpin, touchant particulièrement le secteur de Lyon. La vigilance jaune a donc été activée jeudi après-midi, la situation devrait revenir à la normale ce vendredi.
 
Pour limiter cet épisode de pollution, la préfecture de l'Isère conseille aux automobilistes d'abaisser leur vitesse ou d'utiliser des modes de transports moins polluants. Les personnes vulnérables sont appelées à limiter les sorties durant l'après-midi, s'éloigner des grands axes routiers et de la pollution automobile. Atmo dressera un nouveau point de situation vendredi, à 13h30.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement