Premières vaccinations contre la Covid-19 à Lyon, la campagne se met en place en Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Hédiard
Marie-Madeleine, une patiente âgée de 87 ans, a été la première à être vaccinée aux Hospices Civils de Lyon.
Marie-Madeleine, une patiente âgée de 87 ans, a été la première à être vaccinée aux Hospices Civils de Lyon. © ARS Auvergne-Rhône-Alpes

En Auvergne-Rhône-Alpes, la campagne de vaccination contre la Covid-19 se met progressivement en place. Les premières vaccinations ont été réalisées ce lundi 28 décembre à Lyon. A partir du 4 janvier 2021, les 12 départements de la région seront entrés dans la boucle.

La campagne de vaccination contre la Covid-19 en Auvergne-Rhône-Alpes a débuté à Lyon, ce lundi 28 décembre. C'est une patiente âgée de 87 ans, actuellement accueillie en unité de soins longue durée à l’hôpital Pierre Garraud, qui a reçu la première dose du vaccin. "J’ai fait ce vaccin pour ma fille, je le lui dédie entièrement”, a-t-elle déclaré, selon un communiqué des Hospices civils de Lyon. Plusieurs patients ont ensuite été vaccinés dans l'après-midi dont une dame âgée de 105 ans.

Depuis le 21 décembre dernier, l'organisation logistique se met en place dans la région pour organiser la vaccination contre la COVID-19 avec la livraison et l'installation des premiers congélateurs dans l'Ain, la Loire, l'Isère et le Rhône. D'ici la fin de la semaine, 13 établissements hospitaliers de la région auront reçu un congélateur permettant de stocker, à moins 80 degrés, les doses de vaccins qui arrivent de manière progressive.

 

Qui sera vacciné en premier ?

La vaccination contre la Covid-19 sera gratuite. Mais elle n'est pas obligatoire. Chacun est libre de se faire vacciner ou pas. Les publics les plus à risques seront prioritaires. Les personnes âgées vivant dans des EHPAD ou USLD et les personnels soignants de ces établissements qui présentent un risque élevé. En Auvergne-Rhône-Alpes, 78.000 patients et résidents et une partie des 57.000 professionnels travaillant dans ces structures se verront donc proposer cette vaccination.

 

Comment les vaccins seront-ils distribués ?

Sachant que le vaccin doit obligatoirement être administré dans les 5 jours qui suivent la décongélation. Les établissements accueillant des personnes âgées devront d'abord évaluer le nombre de résidents souhaitant se faire vacciner. Ils recevront le nombre exact de doses demandées. L'approvisionnement se fera tout au long de la première étape de la campagne qui doit durer 6 à 8 semaines. 

Dans chaque département, un comité stratégique et une cellule opérationnelle vaccination seront opérationnels dès le 4 janvier. Ils assureront notamment le suivi de l'organisation de la campagne et partageront les retours d'expérience.

 

Quelles sont les prochaines étapes ?

A partir de février 2021, la phase deux de la campagne débute avec un vaccin proposé d'abord aux plus de 75 ans vivant à domicile, puis aux personnes de plus de 65 ans souffrant de pathologies et enfin aux personnels des secteurs de la santé de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités.

Au troisième trimestre, la phase trois de la campagne débutera. Le vaccin sera proposé progressivement à l'ensemble de la population.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.