Des incidents en début de cortège dans la manifestation lyonnaise

© Yannick Kusy
© Yannick Kusy

La tension est montée d'un cran mardi vers midi en tête de cortège de la manifestation organisée à Lyon contre la réforme du code du travail. La manifestation était bloquée alors que la police tentait d'isoler un groupe de casseurs présumés des manifestants.        

Par Philippe Bette

Une certaine confusion régnait en début d'après-midi au coeur de la manifestation organisée à Lyon contre la réforme du code de travail. Alors que le cortége qui s'était formé à la Manufacture des tabacs commencait à s'ébranler, la police tentait d'isoler un groupe de casseurs présumés du reste de la manifestation. Le groupe en question était mis à l'écart du cortège .     
     


Dès lors , le cortège semblait bloqué, une partie des manifestants réclamant la libération de certains des leurs ...  
 


 

 


 

 

 

 

Interrogée sur la méthode , la préfecture du Rhône répond qu'elle a dû mettre à l'écart, à titre préventif,  une centaine de manifestants déjà identifiés "pour éviter toutes formes de violence". Elle estime qu'ils étaient susceptibles "de faire déraper la manifestation ".

Quinze d'entre eux étaient particulièrement visés car ils avaient le visage dissimulé. La police a procédé à une fouille au corps. Certains ont été trouvés en possession de couteaux, de matraques télescopiques, de masques et de bombes de peinture.

La police avait opéré trois arrestations en milieu d'après-midi. Elle a notamment interpellé l'auteur d'une agression en 2016 . Il s'en était pris au proviseur d'un établissement de l'agglomération lyonnaise.    
 

     

En définitive, la CGT a estimé à 10 000 le nombre de manifestants, la préfecture à 5600 ...
Le point sur ces incidents à Lyon avec Yannick Kusy et Arnaud Jacques :




 

Sur le même sujet

Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne