Avec le printemps vient le temps des allergies saisonnières

Nez qui coule, démangeaisons, éternuements, yeux rouges et irrités, toux sèche, respiration sifflante…Avec le printemps, les pollens et allergènes affolent le sytème immunitaire des personnes sensibles. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les crises d'allergie se traduisent par des rhinites conjonctivites, de l'asthme ou encore de l'eczéma.
Selon le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, plus de 20% de la population française souffre d´allergie respiratoire. De nombreux facteurs peuvent être à l´origine de ces manifestations.
Ils peuvent être classés en 3 catégories :
Les facteurs environnementaux intérieurs : il s´agit de tous les allergènes potentiels respirés avec l´air intérieur des locaux : acariens, moisissures, poils de chat, poils de chien, etc…
Les facteurs environnementaux extérieurs : il s´agit de tous les allergènes potentiels respirés avec l´air extérieur : pollens, moisissures.
Les facteurs de pollution atmosphérique : il existe des relations triangulaires entre pollution, pollens et allergie. La pollution peut à la fois agir sur les pollens en modifiant leur structure biochimique extérieure et par là même leur allergénicité et sur les muqueuses respiratoires de l´homme en modifiant sa sensibilité immunologique aux grains de pollens.

Le printemps montre à peine le bout de son nez et beaucoup éternuent déjà : les allergies sont de retour. Le vent n'arrange rien. Pour les plus sensibles, le mois d'avril 2016 s'annonce difficile. Reportage de Julie Jacquard et de Pierre Lachaux. ©France3 RA