Quand la tradition de l’alambic s'installe en ville : une distillerie urbaine éco-responsable trône au coeur du quartier Gratte-Ciel, à Villeurbanne

Publié le
Écrit par D.Mazzola (avec D.Pajonk/V.Benais)

On connait les bouilleurs de cru, ces distillateurs ambulants qui sillonnent les campagnes notamment dans la Bresse. A Villeurbanne, un jeune duo a décidé de se lancer dans l'aventure de la distillation urbaine. Depuis un an, ils font fonctionner leur alambic dans le quartier Gratte-Ciel.

Depuis quelques jours, l'alambic fonctionne à plein régime. Une production d'alcool en plein cœur de Villeurbanne. Co-fondateurs de la micro-distillerie Yousta, Xavier Bénes et Mélodie Caraty, produisent plusieurs variétés de gin. Ce matin-là, ce sont 120 litres d’un mélange à base de genièvre et de notes épicées qui sont distillés. L'opération va nécessiter une dizaine d'heures.

Alchimiste et explorateur d'arômes

Chez Yousta, on se veut éco-responsable. Pour produire les spiritueux, la matière première est locale. C'est notamment le cas pour le café qui sert à faire une liqueur. 100% local, très corsé et légèrement acide. Il est torréfié dans une brûlerie toute proche, quartier Grand Clément. Xavier y ajoute de l’alcool, le tout va macérer durant environ 3 semaines.

La distillation est un savoir-faire millénaire. Xavier Bénes aime combiner les arômes, jouer avec les herbes, les aromates. Les possibilités sont infinies. "On peut faire autant de gins qu'on peut faire de bières. Tant qu'on a une base de baies de genièvre, on peut explorer. L'idée est de se faire plaisir et de trouver des associations. Mon but est de faire 4 gins, un par saison, chacun avec son univers".

Loin des productions industrielles, ses liqueurs de café, de mandarine, de citron complètent une gamme d’alcools de fruits triple sec, de gins. L'artisan a presque une démarche de parfumeur. "Les liqueurs, le but est de prendre son temps pour éviter de rajouter beaucoup de sucre. Mes liqueurs de citron et de mandarine sont peu sucrées, il y a vraiment le côté agrume qui ressort. On a des liqueurs très légères qui explosent en bouche."

L'alambic de la micro-distillerie produit même un pastis d'antan. "Je suis passionné par la distillerie, par le côté alchimiste", confie Xavier Bénes. Il est aussi en train de faire des essais pour mettre au point une liqueur d'absinthe.

Eco-responsable et bio

Situé en plein cœur de Villeurbanne dans le quartier des Gratte-Ciel, cette micro-distillerie a ouvert ses portes le 3 juillet 2021, il y a tout juste un an. Elle est encore confidentielle. Elle a été baptisée "Yousta", "équitable" en langue espéranto, la langue internationale qui rapproche les cultures et les peuples.

Xavier Bénes se définit comme un artisan-producteur de spiritueux et boissons au naturel. Il voulait créer une maison en accord avec ses valeurs : le bio et la notion de production éco-responsable. Attirer par la création mais aussi parce que les produits industriels présents sur le marché ne lui convenaient pas.

Je me suis rendu compte : ce qui me faisait vraiment plaisir c'était produire", explique l'artisan. Avant d'ouvrir cet établissement, le jeune homme était gérant d'un bar mobile aménagé à bord d'une camionnette vintage. En 2020, il a ensuite suivi des cours de mixologie. L'art de composer des boissons avec ou sans alcool, avant d'ouvrir cette micro distillerie avec Mélodie Caraty.
Cette dernière a d'ailleurs travaillé dans une ONG. "Tous nos produits sont bio; les épices, le sucre est équitable. On est dans une démarche engagée, c'est important pour nous. On essaie aussi de mettre en place des pratiques éco-responsables comme la consigne ou la vente de vrac", explique la jeune femme.

Les deux gérants organisent également des soirées dégustation de leurs breuvages.. A consommer avec plaisir et modération.