Rillieux-la-Pape : la MJC saccagée pendant un concert de Sasso et L'Allemand, le maire annule tous les concerts de rap

A Rillieux-la-Pape, la MJC Ô Totem a été la cible de jets de projectiles samedi 26 septembre soir. Un concert de l'Allemand, un rappeur originaire de Vénissieux, s'y tenait. Ce n'était pas au goût de la trentaine de casseurs de Rillieux. Le maire a annulé les concerts de rap jusqu'à nouvel ordre.

Les perturbateurs, entre vingt et trente selon le maire de Rillieux-la-Pape, étaient armés de barre de fer. Ils ont saccagé la MJC Ô Totem qui se trouve dans le quartier de la Ville-Nouvelle.
La Maison des jeunes et de la culture a été la cible de nombreux jets de projectiles. Plusieurs véhicules ont été incendiés et dégradés aux abords de la structure. Quatre abribus et des poubelles ont également été détériorés.

Une rivalité entre Rillieux et Vénissieux ?

Une rivalité entre certaines personnes originaires de Rilleux-la-Pape et de Vénissieux serait à l'origine de ces actes.
Le rappeur lyonnais Sasso donnait un concert au sein de la MJC, tout comme le rappeur vénissian L'Allemand.

''Je n'ai pas été informé par les organisateurs de la tenue d'un tel concert, regrette Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape joint par téléphone. Il y a quelques semaines, une rixe a eu lieu entre des jeunes de Rillieux-la-Pape et ceux de Vénissieux. Si j'avais su qu'un concert avec risque à l'ordre publique se tenait, je l'aurai annulé. C'est comme au foot, vous ne faites pas un jubilé de Saint-Etienne à l'OL. Nous avons fait beaucoup d'efforts pour régler les problèmes de sécurité, je trouve que les organisateurs sont inconscients et c'est l'image de la ville qui en pâtit''.

Rivalité entre Rillieux et Vénissieux, Mokrane Kessi, président des Banlieues de France n'en croit pas un mot. Lui-même est originaire de Vénissieux. 
''Pour nous, Rillieux-la-Pape, vu de Vénissieux, c'était une commune bourgeoise, se souvient-il. Aujourd'hui, elle est à feu et à sang. On se pose des questions. Le concert de Sasso et de l'Allemand était annoncé depuis un mois. Est-ce à la MJC d'informer ? Comment un maire à la pointe de la sécurité ne puisse pas être au courant ? Il ne peut pas se dédouaner. Aurait-il laissé faire les choses ? Beaucoup de questions se posent''.

Le maire convoquera ce lundi 27 septembre les organisateurs qui devront s'expliquer, en présence aussi des adjoints à la Culture et à la Sécurité de la Ville. 

''La responsabilité des organisateurs est pleinement engagée, poursuit Alexandre Vincendet, le maire de Rillieux-la-Pape. Ce n'est pas aux contribuables de payer les dégâts faits pendant un événement privé. Désormais, je veillerai à connaître en amont l'ensemble de la programmation de la MJC. J'y serai attentif''.

''Durant le concert, rétorque Mokrane Kessi, président des Banlieues de France tout s'était très bien passé. Parmi les 300 spectateurs, toutes les couches sociales étaient représentées. Les violences ont eu lieu sur le domaine public. Le maire est responsable de ce qu'il se passe à l'extérieur. La police a mis trente minutes avant d'intervenir, alors qu'elle se trouve à trois cents mètres et aucune personne n'a été interpellée. Je suis contre la violence, je suis contre les rappeurs qui prônent la violence mais on ne peut pas mettre des artistes et des délinquants sur le même plan. Malheureusement, entretenir un climat de violence en période électoral, ce n'est pas nouveau''.

Une enquête a été ouverte. Le maire de Rillieux-de-la-Pape, a décidé d'annuler, par arrêté municipal, les concerts de rap sur sa commune, jusqu'à nouvel ordre. Une réaction que beaucoup trouve excessive, car pour eux le rap n'est pas forcément une musique réservée la ''racaille''.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique faits divers société