• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rhône et Loire : le moustique tigre est vraiment de retour

© EID Mediterranee / AFP
© EID Mediterranee / AFP

Le moustique tigre n'a pas attendu le milieu du printemps pour faire sa réapparition. Selon le centre Vigilance Moustiques, la Loire ainsi que le Rhône sont concernés par son retour prématuré. 

Par Daniel Pajonk

Selon les infos sentinelles de Moustiques Vigilance, le niveau est au rouge. Le moustique tigre est implanté et très actif. A Villeurbanne, Lyon ou son agglomération, des témoignages attestent de sa présence. Les pluies de ces derniers jours ne devraient rien arranger, car les flaques constituent d'excellents bassins de reproduction pour le moustique en général, le tigre en particulier. 
 
Qui pique ? Les femelles, pour satisfaire leur besoin de protéines qui leur permettront ensuite de développer leurs œufs. Ces protéines, elles vont les trouver dans le sang de leurs victimes, en général des vertébrés, et en particulier... l’être humain. / © France 3 Rhône-Alpes
Qui pique ? Les femelles, pour satisfaire leur besoin de protéines qui leur permettront ensuite de développer leurs œufs. Ces protéines, elles vont les trouver dans le sang de leurs victimes, en général des vertébrés, et en particulier... l’être humain. / © France 3 Rhône-Alpes


"Les températures somme toute élevées que nous avons connues ces dernières semaines à plusieurs reprises ont favorisé l'arrivée précoce des moustiques tigres, dès le mois de février dans la région lyonnaise !", indique un biologiste de la structure d'alerte. Moustiques Vigilance le rappelle : la météo joue un rôle important dans la présence de moustiques. Cette dernière est conditionnée par deux facteurs principaux : la chaleur et l’humidité. L’humidité, pour que les œufs pondus puissent se développer et passer par les étapes de larves puis de nymphe, ceci n’étant possible que dans une eau où ils pourront se nourrir de bactéries, entre autres. 
La chaleur, pour que la larve pousse son développement jusqu’au stade adulte du moustique. D’ailleurs, il ne suffit pas d’une élévation de température pour que l’activité reprenne. La durée du jour joue également un rôle important.
Ainsi, toutes les régions qui conjuguent dans une même séquence ces deux caractéristiques, si elles ne se trouvent pas à une trop haute altitude (< 1500 mètres en général), peuvent connaître cette fameuse invasion de moustiques.

Gare aux eaux croupies et aux eaux stagnantes, même de quelques centimètres de profondeur
 
Les oeufs de moustiques se développent dans les eaux stagnantes. Il faut veiller à vider les soucoupes et autres pots contenant de l'eau / © France 3 Rhône-Alpes
Les oeufs de moustiques se développent dans les eaux stagnantes. Il faut veiller à vider les soucoupes et autres pots contenant de l'eau / © France 3 Rhône-Alpes


Une terre humide, immergée plus de trois semaines à la bonne saison, soit par une pluie abondante (10 mm/m2), soit par un phénomène accidentel (inondation, travaux) peut suffire pour que les moustiques se développent. Si cela est fréquent à la campagne, en ville, le problème est sensiblement identique. Les jardins privés et à plus grande échelle, les jardineries professionnelles, où l’on arrose généreusement des pots sous lesquels des coupelles retiennent l’eau qui stagne, les canalisations d’eaux usées, les zone de travaux, les chantiers extérieurs, ou encore les gouttières mal-entretenues sont des nids potentiels pour les moustiques. Il est impératif d'être attentifs à l'élimination, le plus possible, de ces poches d'eau. Pour devenir adulte, une larve de moustique a besoin de 12 à 20 jours à température ambiante. Les différents épisodes de ce début de printemps avec des relevés courants entre 15 et 22 °C ont largement contribué au déploiement des moustiques tigres. 

Une appli-mobile Imoustique® pour alerter de leur présence 

Cette application, qui fonctionne sur IOS et ANDROID, permet de faire très rapidement un signalement de moustique. 
En prenant en photo avec votre smartphone le moustique aperçu, l’application  permet d’envoyer automatiquement son signalement à l’EID Atlantique. Une alerte qui complète le dispositif  existant. La surveillance des moustiques repose principalement sur l’installation de nids pondoirs. Ils fonctionnent comme des pièges, dans les zones sensibles, note Moustiques Vigilance. Les moustiques femelles sont tentées de venir y pondre leurs œufs, et des entomologistes appartenant à des organismes publics spécialisés viennent  régulièrement relever ces pièges.
 
Rhône et Loire : le moustique tigre est de retour





 

Sur le même sujet

Ce 23 septembre, Federica a percé le dernier mur

Les + Lus