Dans le Rhône, le nombre de bénéficiaires du RSA explose

Avec la contraction économique liée à la Covid, les départements français, à qui il revient de gérer les dépenses relatives au RSA, ploient sous la demande qui explose. C'est le cas du Rhône notamment, où l'augmentation dépasse  les 20 %.

Dans le département du Rhône, le nombre de familles bénéficiaires du RSA a augmenté de plus de 20 %
Dans le département du Rhône, le nombre de familles bénéficiaires du RSA a augmenté de plus de 20 % © ARNAUD DUMONTIER / MaxPPP
Le département du Rhône est l’un de ceux qui, en France, enregistrent le plus grand nombre de bénéficiaires du RSA, le Revenu de Solidarité Active. Alors qu'au niveau national, l’explosion du nombre de bénéficiaires avoisine + 10 % sur les six derniers mois, dans le Rhône, les chiffres atteignent + 20.53 % pour la période comprise entre janvier et septembre 2020.

6 493 foyers sont bénéficiaires du RSA, évalue le département du Rhône, dont 827 au RSA majoré. Depuis janvier, la progression du taux moyen mensuel est de 2.38 %  (contre +0.34% en 2019, - 0,04% en 2018,  - 0.30% en 2016), indique le pôle départemental des Solidarités. «Depuis le confinement, le nombre de sorties du dispositif et d’activités partielles du dispositif a considérablement diminué, augmentant mécaniquement la dépense RSA », note l’exécutif dans une délibération modificative.

Une hausse sans précédent


Conséquence directe : les dépenses augmentent en proportion de l’ordre de 6 millions d’euros pour un budget initial de 32 millions d’euros (sur un budget opérationnel total de 590 millions d’euros sur l'année 2020).
 
Dans le contexte de crise découlant de la Covid, l’exécutif départemental envisage de renforcer les outils d’insertion. Le développement de l’accès à la formation, la mise en place d’un fonds d’aide à l’insertion rénové doté de deux aides spécifiques pour la garde des enfants et la mobilité (moyens de transport) sont à l'étude.

Les soutiens visent aussi l’économie locale par le biais de contrats aidés et de plans d’action sectoriels stratégiques, dont celui de l’agriculture.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société social économie politique solidarité