Tennis : la Lyonnaise, Elsa Jacquemot, numéro 1 mondiale junior

A 17 ans, Elsa Jacquemot, originaire de Villefranche-sur-Saone près de Lyon, a remporté samedi dernier, le titre juniors de Roland-Garros, son premier trophée du Grand Chelem dans cette catégorie d'âge. Elle est devenue la nouvelle première mondiale dans sa catégorie.
Grâce à sa victoire à Roland-Garros, la lyonnaise, Elsa Jacquemot a gagné cinq places dans le classement juniors et est la nouvelle n°1 mondiale.
Grâce à sa victoire à Roland-Garros, la lyonnaise, Elsa Jacquemot a gagné cinq places dans le classement juniors et est la nouvelle n°1 mondiale. © Maxppp
Elsa Jacquemot, originaire de Villefranche-sur-Saone près de Lyon, a remporté  le titre juniors de Roland-Garros, son premier trophée du Grand Chelem, en battant en finale la Russe Alina Charaeva 4-6, 6-4, 6-2. Elle accède ainsi à la première place mondiale en junior.
  

Gagner Roland, c'est un truc de malade, surtout pour une Française. Je n'ai même pas les mots, c'est incroyable, je suis super contente de la semaine que j'ai passée. C'est beaucoup d'émotion, c'est vraiment dur de prendre le micro après le match

a déclaré Elsa Jacquemot.


A 17 ans, elle succède au palmarès pour la France à Kristina Mladenovic qui s'était imposée dans le simple juniors en 2009. Elle s'inscrit ainsi dans une longue liste de championne comme Gabriela Sabatini, Jennifer Capriati, Martina Hingis, Amélie Mauresmo, Justine Henin, Simona Halep, qui ont toutes remporté Roland-Garros juniors, puis des Grands Chelems chez les seniors ensuite. 
 
Grâce à sa victoire à Roland-Garros, Elsa Jacquemot a gagné cinq places dans le classement juniors et est la nouvelle n°1 mondiale. En conservant ce classement jusqu'à la fin de la saison, Jacquemot serait sacrée championne du monde juniors et imiterait ainsi Clara Burel (2018) et Diane Parry (2019).
Sur les courts depuis l'âge de 5 ans, Elsa s'est entrainée au Tennis club de Lyon avant de rejoindre l'Académie de Thierry Ascione, un ancien pro, en 2018 à Dardilly. Elle y façonne un jeu agressif en fond de court basé sur un coup droit surpuissant. Elle y passe ses journées rythmées par les cours et les entrainement quotidien (5 heures en moyenne).
"Quand elle joue des tournois, elle montre un niveau de Top 200 mondial [...] A terme, on ne voit pas tellement de limites chez cette fille. Selon nous, elle a le potentiel pour viser le plus haut niveau mondial" déclare Simon Blanc, son entraîneur à la All-in Academy.
A cela, la jeune championne répond qu'elle "espère bien soulever un jour le vrai sénior Roland Garros mais pour ça il faut bosser tous les jours".

Du côté des garçons, Harold Mayot conserve la première place mondiale qu'il occupe depuis le 3 février 2020.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
roland-garros sport tennis