Tarare (Rhône) : Gerflor installe 18 000 m2 de surfaces de compétition pour les Jeux de Tokyo

Le spécialiste français des revêtements de sols souples basé à Tarare (Rhône) a été chargé d’équiper plusieurs terrains de rencontres sportives dans le cadre des JO de Tokyo de cet été. 

La qualité des revêtements est essentielle pour préserver les sportifs et éviter les traumas liés à de constantes sollicitations
La qualité des revêtements est essentielle pour préserver les sportifs et éviter les traumas liés à de constantes sollicitations © / Gerflor

Volley, handball, basket : la plus grande partie de ces terrains de sport indoor sont produits et assemblés à l’ouest de Lyon, à Tarare, sur le site industriel dédié aux sports collectifs et grandes superficies (entreprises, secteur hospitalier, entre autres) du groupe qui possède également une usine à Saint-Paul-Trois-Châteaux, dans la Drôme.

Rien d’étonnant à ce que le leader hexagonal soit au rendez-vous des festivités de Tokyo. Depuis 1976, c’est le cas. Car la marque a su se distinguer grâce à un triptyque qui fonctionne à merveille : la conjugaison du rebond dynamique, de l’amorti et de la glissance : l’adhérence au sol, cette petite touche qui évite de bloquer le pied en permettant à la chaussure de translater sur quelques centimètres.

Le fabricant de revêtements souples et amortissants a passé l’anneau au doigt du sport de haut niveau, tout particulièrement des grandes rencontres internationales, à commencer par les JO de Montréal, cela fait 45 ans. Dans la foulée, des accords sont rapidement passés avec les principales fédérations sportives et se nouent avec les équipes nationales de nombreux pays dans la plupart des disciplines en salle : le hand, le basket, le volley, le tennis de table et le badminton.

Il faut 50 jours pour acheminer les sols au Japon depuis la France
Il faut 50 jours pour acheminer les sols au Japon depuis la France © /Gerflor

Un coloris spécial pour 2021, le Tokyo Red

Pour les jeux de Tokyo, deux types de sols vont équiper les terrains. D’un côté les sols Taraflex, pour les matches de handball et volleyball. De l’autre, les parquets Connor pour les rencontres de basket. A noter qu’un coloris spécifique, le Tokyo Red, a été retenu pour les surfaces PVC à la demande du comité olympique japonais. Concrètement, si le secret des affaires ne permet pas d’évoquer le chiffre d’affaires, on peut s’en faire une idée au travers des surfaces aménagées par discipline, un total de 18 000 m2 pour 24 terrains dont trois de compétition et 14 pour les entraînements. Soit près de trois fois la superficie de la place des Terreaux, devant l’hôtel de ville de Lyon.

Les sols qui sortent des ateliers de Tarare sont désormais conçus de manière écoresponsable, explique la direction du marketing. Cela fait des années que des efforts ont été conduits dans ce domaine. Exemples : les sols ont été pensés pour être démontables. Ils peuvent, par conséquent être réinstallés dans des gymnases. Ce sera le cas à l’issue des jeux paralympiques début septembre, dans des infrastructures sportives au Japon ainsi qu’en Asie du sud-est.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport économie industrie