Top 14 - Lyon redresse enfin la tête en battant Pau

Lyon a mis fin à une série de cinq défaites consécutives en championnat avec sa victoire sur Pau (35-23) dimanche à Gerland, malgré toute
une mi-temps passée en infériorité numérique.

Un essai d'Albertus Buckle, lors du match Lyon-Pau ce dimanche 31 décembre, à Gerland.
Un essai d'Albertus Buckle, lors du match Lyon-Pau ce dimanche 31 décembre, à Gerland. © MaxPPP / P. Juste
Lyon a vaincu Pau, 35 à 23 ce dimanche à Gerland, malgré toute une mi-temps passée en infériorité numérique.

"Cette victoire a une belle saveur, après avoir joué cinquante minutes à quatorze. Il fallait se sortir les tripes, les joueurs l'ont fait. Nous ne sommes pas complètement guéris mais nous continuons à grandir", s'est félicité l'entraîneur lyonnais Pierre Mignoni.

Grâce à ce succès, Lyon rejoint Toulouse et Toulon, à égalité à la cinquième place, alors que Pau est 9e, sous la menace de Clermont (10e à un
point), qui recevait Castres dimanche, plus tard dans l'après-midi.

Longtemps en infériorité numérique après le carton rouge infligé au pilier droit Francisco Gomez Kodela à la 39e minute pour une charge à l'épaule sur la tête de Steffon Armitage, Lyon s'est en remis à son ouvreur, Lionel Beauxis, excellent et déterminant face à son club formateur. Le LOU menait logiquement à la mi-temps (23-13) grâce à lui. L'ouvreur international avait lancé Albertus Buckle pour le premier essai lyonnais (10-3, 7e) et a marqué tous les autres points de son équipe en première période avec un essai (35) et cinq coups de pied, dont un drop, sans connaître l'échec.

Intraitable en défense, impérial dans les airs, Lyon laissait néanmoins Pau dans le match en raison de son indiscipline. Un plaquage sans ballon du talonneur Mickaël Ivaldi sur son homologue Quentin Lespiaucq était sanctionné d'une exclusion temporaire et d'un essai de pénalité
en faveur de Pau (28). Pire, peu avant la pause, Gomez Kodela était renvoyé aux vestiaires pour un déblayage beaucoup trop appuyé.

L'exclusion temporaire de Steffon Armitage (46) rééquilibrait temporairement les forces en présence sur le terrain. Regard (48) et Gill (57) marquaient deux fois pour l'équipe lyonnaise et tuaient le suspense (35-13).

Sevré de ballons malgré leur supériorité numérique, les Palois parvenaient à trouver la faille en fin de partie, par leur ouvreur Colin Slade (68), privant Lyon du bonus offensif.

"Je suis déçu. Nous avons été battus dans l'agressivité. Lyon a bien géré son infériorité numérique en seconde période. De notre côté, nous avons
fait le contraire de ce que nous avions dit de faire à la pause. Quand nous avons joué, c'était intéressant mais nous avons manqué d'efficacité"
, a regretté Simon Mannix, l'entraîneur de la Section.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
top 14 rugby sport