Transport. Ligne Bordeaux-Lyon, la coopérative Railcoop évite la liquidation

La coopérative ferroviaire française, qui veut relancer la ligne ferroviaire entre Bordeaux et Lyon, en passant par Roanne, est au bord de la liquidation. Elle vient d'être placée en redressement judiciaire et a six mois pour trouver des fonds.

La coopérative ferroviaire Railcoop a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Cahors, lundi 16 octobre

La coopérative française évite ainsi la liquidation judiciaire et obtient un sursis de six mois pour trouver des capitaux et poursuivre son activité. "Dans les six prochains mois, l'activité de la coopérative va se concentrer exclusivement sur son redressement et le tour de table financier", précise l'entreprise dans un message envoyé à ses sociétaires.

L'entreprise, basée dans le Lot, fait partie des quelques projets montés contre la SNCF, depuis l'ouverture à la concurrence, fin 2020. Son objectif était de relancer pour la fin 2024 une liaison ferroviaire entre Bordeaux et Lyon, en passant par Périgueux, Limoges, Montluçon et Roanne.

Échec de la levée de fonds

Pour payer les salaires et les factures de ses fournisseurs, la coopérative a cherché pendant tout l'été à lever 500 0000 euros supplémentaires auprès de ses 14 5000 sociétaires.

Elle n'avait réuni que 383 500 euros, la contraignant à ouvrir une procédure collective devant le tribunal de commerce. Railcoop a également engagé des négociations avec le fonds d'investissement Serena.