• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Vaulx-en-Velin : la jeunesse, “une des mines d'or inexploitées de la République”

Antoine et Laurène suivent un parcours de 6 mois à Vaulx-en-Velin / © B.Métral
Antoine et Laurène suivent un parcours de 6 mois à Vaulx-en-Velin / © B.Métral

Comment devenir acteur de sa vie et de la société ? A Lyon et Vaulx-en-Velin (Rhône), l'association "Les cités d'Or" propose un programme d'école buissonière : six mois, pour permettre aux 16-25 ans de trouver leur voie. 

Par Alexandra Marie

A Lyon et Vaulx-en-Velin, un programme intitulé "l'école buissonière" a été mis au point par l'association les cités d'Or.
Pendant 6 mois une vingtaine de jeune 16 et 25 ans suivent un parcours de projets collectifs et d'engagements individuels. 
Une étape pour devenir "acteur de sa vie et de la société" explique Elodie Gamon, coordinatrice pédagogique. 
 

Devenir maître de sa vie 

 
Les écoles buissonnières des cités d'Or
Redevenir maître de sa vie - Reportage : Alexandra Marie/ Benjamin Métral/ Pascal Morin Montage/Conception graphique : Frédéric Gramond

Le concept est parti d'un constat de Karim Mahmoud Vintam le fondateur des cités d'or. "Il y a partout en France des compétences, des talents qui ne demandent qu'à s'exprimer. Il y a plein de jeunes qui ont du mal à se sentir maîtres de leur vie et qui ne se retrouvent pas dans les cases de la société d'aujourdhui." 
 
L'idée, avec les écoles buissonières, c'est donc pendant six mois de mener des projets et de s'inscrire sur un territoire pour changer de regard sur son propre parcours. 
 
De l'insertion à l'enracinement : "j'aimerais vous raconter l'histoire d'un petit garçon que j'ai bien connu"
La conférence TEDxLyon de Karim Mahmoud Vintam
 

"Il faut déghettoïser la société" 

"Avant je pensais qu'il y avait une ligne droite, et que si on s'en écartait un peu c'était terminé, qu'on avait raté sa vie" explique Nabila une des volontaires. Après un Bac littéraire et une mauvaise orientation, elle avait perdu le fil, sans trop savoir comment rebondir. 

Comme tous les autres, elle s'est engagée dans un service civique de 6 mois, et passe un jour et demi par semaine dans une structure de quartier pour s'investir localement. Elle travaille notamment sur la question du droit des femmes, à la Guillotière, et ça la passionne. "Alors qu'avant je pensais que c'était impossible, maintenant j'ai décidé de faire ce que je voulais depuis longtemps, devenir infirmière." 

En 6 ans, une dizaine d'écoles buissonières en France ont accompagné le parcours de plus de 500 jeunes. 
"Il faut rassembler des jeunes de périphéries, de petites et grandes villes, de la campagne et les faire travailler ensemble. L'enjeu c'est de déghettoïser la société. " conclut Karim Mahmoud Vintam. 

Retrouvez tous les épisodes de Ressources Urbaines 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expo Steeve Mac Curry à Lyon

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer