Vénissieux : L'adolescente qui voulait se suicider hors de danger

La jeune fille fréquentait le collége Elsa Triolet mais ses horaires avaient été aménagés ,compte tenu de ses difficultés d'adaptation à l'établissement qu'elle voulait quitter . / © France 3 Rhone-Alpes
La jeune fille fréquentait le collége Elsa Triolet mais ses horaires avaient été aménagés ,compte tenu de ses difficultés d'adaptation à l'établissement qu'elle voulait quitter . / © France 3 Rhone-Alpes

La jeune fille de 14 ans qui a tenté de se suicider hier aprés-midi à Venissieux était hors de danger en début d'aprés-midi. Myriam se disait harcelée et voulait quitter son collége. Ses motivations doivent être clarifiées.

Par Philippe Bette

Myriam,14 ans vivait aux Minguettes à Venissieux. Elle fréquentait le collége Elsa Triolet mais elle avait fait part depuis peu de ses problèmes au personnel enseignant. Elle se disait "harcelée". Ses horaires avaient été aménagés en conséquence.      

L'adolescente de 14 ans s'est jetée lundi du septième étage de son immeuble sous les yeux de son pére qui voulait la dissuader de se jeter dans le vide. Elle a mis son geste à exécution. Elle est tombée sur une voiture en stationnement. Victime de nombreuses fractures, elle était toujours dans un état critique ce matin mais son état s'est amélioré depuis. Elle est maintenant hors de danger.

Les policiers n'ont toujours pas confirmé l'existence d'un "mot" dans lequel l'adolescente "se disait harcelée au collège", et qui aurait poussé son frère à se rendre devant l'établissement avec un couteau "dans un esprit de vengeance", comme l'écrit Europe 1 sur son site internet.

Le frère "a eu un comportement violent qui a fait qu'il a été interpellé", avant d'être remis en liberté en fin de journée, a précisé à l'AFP une source judiciaire, ajoutant que les motivations de l'adolescente n'étaient "pour l'heure pas claires".

Sur le même sujet

Les + Lus