• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Victoire de l'ASM Clermont Auvergne sur le LOU rugby : les larmes de joie et de tristesse des supporters

L'amour triomphe dans ce couple de supporters auvergnats et lyonnais au stade Matmut atlantique à Bordeaux, dimanche 9 juin. Malgré la défaite du Lou rugby face à l'ASM Clermont-Auvergne. / © Aurélie Albert / France 3 Auvergne
L'amour triomphe dans ce couple de supporters auvergnats et lyonnais au stade Matmut atlantique à Bordeaux, dimanche 9 juin. Malgré la défaite du Lou rugby face à l'ASM Clermont-Auvergne. / © Aurélie Albert / France 3 Auvergne

Le derby de la demi-finale du Top 14 entre l'ASM Clermont-Auvergne et le LOU rugby s'est soldé par une défaite pour les Lyonnais dimanche 9 juin, à Bordeaux. Un combat sans merci interrégional qui a fait un gagnant et un perdant, autant sur le terrain que dans les tribunes. 

Par Aurélie Albert

La joie des Clermontois fait la déception des Lyonnais. C'est la morale de cette rencontre entre l'ASM Clermont-Auvergne et le LOU rugby, en demi-finale du Top 14, dimanche 9 juin, au stade Matmut atlantique à Bordeaux. Et comme dans chaque rencontre, il y a un gagnant et un perdant. 

À la sortie du match, les supporters lyonnais ont pourtant le sourire malgré la déception. "C'était un match ouvert, ça a bien joué. Les Montferrandais ont dominé le match, mais les Lyonnais n'ont pas démérité. Ils auraient pu faire mieux s'ils n'avaient pas fait quelques erreurs proches dans les 22", raconte Philippe Herranz, supporter du LOU rugby. 
"Le match était très plaisant à regarder. Moi, je suis lyonnaise, le LOU s'est bien défendu, mais l'ASM, c'est une classe au-dessus. Ils sont mieux organisés. Ils ont bien joué, ça aurait été bien que les Lyonnais gagnent, mais ce sera pour la prochaine fois", évoque Martine qui a rangé ses drapeaux rouge et noir. 
"On va aller au bout un jour. On est toujours déçus quand on est aux portes d'une finale. Je souhaite bonne chance à l'ASM. À mon avis, il faudra qu'ils haussent le ton un peu, ça risque d'être dur la semaine prochaine. Que le meilleur gagne, je ne serai pas forcément pour eux", ajoute Thierry Privat la mine déçue. 

Les Auvergnats, eux, ont le sourire même si le bilan de la rencontre est mitigée. "Clermont a plutôt subi mais heureusement ils ont bien marqué dans le camp adverse. Le LOU a bien attaqué sans réussir à marquer vraiment. Ils leur manquent l'expérience européenne, mais ça viendra. Heureusement qu'on avait les mêlées", explique Pierre Varenne Paquet, un jeune supporter de l'ASM Clermont Auvergne. 
"Ca a été plus dur que prévu. On aurait pu avoir un score plus serré. Leurs sept points manqués sur les poteaux, nous ont fait du bien. Maintenant, il faudra voir pour la semaine prochaine. Ce sera dur, mais je pense qu'il y aura plus d'écarts et je pense qu'on va gagner", évoque Richard André sous les couleurs jaune et bleu. 
 

La bataille des supporters dans les tribunes 

Même si les 10 000 Auvergnats se sont fait entendre, de l'autre côté, les rouge et noir, moins nombreux avec 1 000 supporters, ne se sont pas laissés abattre. Et le tout dans une ambiance bon enfant même entre les mascottes. 
 

"Ils ont l'expérience européenne. Depuis une dizaine d'années, ils vont dans les championnats européens, explique Philippe Christin, un supporter du LOU rugby. Même s'ils sont plus nombreux et que ce sont des professionnels de l'ambiance, sur le terrain, c'est 15 contre 15"
Et effectivement, sur le terrain comme dans les tribunes, les Lyonnais ont donné du fil à retordre aux Auvergnats dès le début du match.
Mais le premier essai auvergnat a retenti dans le stade bordelais, comme un soulagement après 40 minutes de jeu. Et la Yellow army a pris de la confiance. 
 


Une première mi-temps mitigée

Après 45 minutes de jeu, c'est l'heure de faire une pause pour les joueurs comme pour les supporters. L'occasion de faire le point sur cette première mi-temps pour les deux équipes. 
"La première partie, on a été bien gêné. On s'est remis dans le bain après le premier point. J'étais inquiet parce que l'équipe lyonnaise est compliquée à jouer, ça s'est vu tout au long de la saison. Ils nous ont toujours gênés. On est devant dans les tribunes, mais c'est sur le terrain que ça se gagne", explique David, un supporter auvergnat. "Les 20 premières minutes ont été difficiles et après, on reprend le jeu petit à petit. On va les exploser. Côté supporters, on est plus nombreux il y a une bonne ambiance, il fait beau", évoque un groupe de supporters, plus confiants. 

Côté rouge et noir, l'ambiance est tout aussi mitigée. "Le Lou a bien commencé avec l'ASM qui était un peu tétanisé, j'ai trouvé au début. Mais après, ils ont fait beaucoup de fautes en mêlée et ils ont été pas mal pénalisés. C'est pour ça que Clermont a pris le score après. Je pense qu'il faudra remettre le doute dans la tête de Clermont sinon ça va être dur", évoque Ludovic Josselin, un supporter lyonnais. "Très correct en première mi-temps. On est contents parce que l'année dernière, on n'avait pas existé en première mi-temps. Mais Clermont a repris le score. Je suis confiant et à la fois inquiet", ajoute un autre supporter du LOU, Gilles Berut. 

Cela n'aura pas suffi à faire fléchir les jaune et bleu. Le score est sans appel : 33 à 13. Pas le temps de refaire le match, il faut maintenant penser à la semaine prochaine, la finale contre Toulouse pour Clermont, et à la saison prochaine pour les Lyonnais. 
 

Sur le même sujet

"ça doit être dur d'être dans des situtions pas claires"

Les + Lus