Les 2 et 3 février, 150 couples participeront au Critérium National de Danses Sportives à Villeurbanne (Rhône). Au programme, 10 danses : 5 standards et 5 latines. L’occasion de prendre quelques cours avec Julien Poli, sacré champion du monde de danse same sex lors des Gay Games de Paris en 2018.
 

Ils seront 300, âgés de 9 à plus de 65 ans, à participer au Critérium National de Danses Sportives de Villeurbanne les 2 et 3 février. La compétition réunira 150 couples de tous niveaux et venus de toute la France pour présenter des chorégraphies dans les 10 danses admises en compétition : 5 danses standards (Valse anglaise, valse viennoise, Tango international, Slow Foxtrot, Quickstep) et 5 danses latines (Rumba, Samba, Jive, Paso Doble, Cha-Cha-Cha).

La rédaction numérique de France 3 Régions a décidé d’apprendre à danser comme les couples présents à Villeurbanne. Le professeur : Julien Poli, champion du monde de danse same sex lors des Gay Games de Paris lors de l'été 2018. L’élève : Jennifer Alberts, journaliste web à France 3 Hauts-de-France.
 

Les danses "Standards"

Ces danses sont “standards” par opposition aux latines : les danseurs n’ont pas le droit d’évoluer séparément. Le couple est en position dite fermée dans ce que l'on appelle un "cadre". L’essentiel du guidage se fait par le corps. En compétition, elles sont au nombre de 5 : valse anglaise, valse viennoise, Slow Foxtrot, Quickstep, le Tango international. 
 

La valse viennoise

Ses origines sont controversées. Mais dans son Dictionnaire de la danse édité en 1895, le célèbre professeur de danse Gustave Desrat estime que la valse vient de la volta provençale du 12ème siècle. D’autres lui donnent comme origine les danses populaires du sud de l’Allemagne des 16ème et 17ème siècle.

Lors de son développement au 19ème siècle, le contact des corps des deux partenaires fit scandale : jusqu’alors, les couples dansaient avec pour seul contact les mains. C’est une danse à 6 temps dont le pas est glissé.
Leçon de danse : la valse viennoise

La valse lente ou anglaise

Elle apparaît en Angleterre vers 1815. Jugeant la valse viennoise trop rapide, les Anglais en ont ralenti le tempo. Ce qui offre la possibilité de réaliser plus de figures. Ces élévations, suivies de descentes, donnent l’impression qu’ils sont continuellement en suspension dans les airs.
leçon de danse : la valse anglaise

Le tango (dit international)

Le tango de danse sportive n’est pas le tango argentin né dans les quartiers populaires de Buenos Aires au 18ème siècle. Considéré comme une danse prétexte au flirt, il n’avait pas bonne presse. Il voyage ensuite vers l’Europe au début du 20ème siècle, notamment la France et l’Angleterre où la bonne société le rend moins suggestif. Il connaît un large succès grâce à des artistes comme Mistinguett qui aide à le populariser.

Il y a 3 styles de tango de salon : l’Américain, le musette et l’International. C’est ce dernier qui est dansé en compétition. C’est également le style le plus pratiqué. Il a été codifié par les Anglais peu après 1920 pour faciliter son enseignement et l’organisation de compétitions.
Pour mémoire, l’un des plus célèbres chanteurs de tango, Carlos Gardel, est né à Toulouse en 1890.
Leçon de danse : le Tango

Le Slow Fox

Egalement appelé fox-trot en France et en Allemagne, le slow fox officiellement reconnu comme la première danse américaine. Apparue en 1914 parmi la population noire de Harlem à New York, le foxtrot tient son nom d’une vedette de comédies musicales, Harry Fox. Il s’inspire du rag time et du one step. Les noms de certaines figures comme le Kangaroo Hop et le Bunny Hug lui donnent la réputation de danse “animale”. Des danseurs professionnels ont par la suite apporté des figures plus fluides pour apporter plus de grâce au fox trot. En 1916, le foxtrot est adapté à des rythmes plus lents et devient le slow fox. Il arrive en France avec les contingents de l’armée américaine engagées dans la première guerre mondiale.
Leçon de danse : le Slow Fox-trot

Le Quick Step

Cette danse très rapide, exubérante et très vivante apparaît aux Etats Unis dans les années 20. Issu du foxtrot et du charleston, il a été inventé pour que les musiques rapides qui existaient alors puissent être dansées. Le quick step comporte des sauts, des kicks (coup de pied qui part du genou avec un mouvement très rapide) et des chassés. C’est pourquoi il n’était alors pas dansé dans les soirées car il demande beaucoup d’espace.
Leçon de danse : Quickstep

Les danses "latines

Le couple n’est pas en contact au niveau du bassin, comme pour les standards. Elles se dansent en avançant la pointe du pied à chaque nouveau pas (sauf pour le Paso doble). Et bien que face-à-face, les deux partenaires peuvent danser sans être en contact. En compétition, elles sont également au nombre de 5 : la rumba, la samba, le cha-cha-cha, le paso doble et le jive.
 

La Rumba

Originaire de Cuba, elle est issue d’une danse populaire dans le milieu du 19ème siècle et empreinte d’influences africaines. Elle est reconnue pour la première fois en 1913 et devient danse de salon dans les années 30. Danse sensuelle et romantique, la rumba figure un jeu de séduction alternant rejet et attraction des partenaires. Le mambo, apparu dans les années 50, est l’un des nombreux dérives de la rumba.
Leçon de danse : la Rumba

La samba

La samba de danse sportive n’est pas la même que la samba brésilienne (née au Brésil au 16ème siècle mais d’origine africaine) mais s’en inspire. Danse joyeuse, dynamique et entraînante, elle se popularise aux Etats Unis vers 1914 grâce aux danseurs Irene et Vernon Castle.Une dizaine d’années plus tard, elle est codifiée pour devenir danse de salon.
Leçon de danse : la Samba

Le cha-cha-cha

Communément appelé cha cha, son nom provient du son produit par le frottement des pieds des danseurs sur le sol. Il fait son apparition en 1954 avec un morceau écrit par le violoniste cubain Enrique Jorrin. C’est une danse enlevée et légère.
Leçon de danse : le Cha Cha Cha

Le paso doble

Littéralement “deux pas”, le paso doble est une danse intense, martiale et dramatique. Né en Espagne à la fin du 18ème siècle, il fait son apparition en France aux alentours de 1916. La musique servant de base au paso doble est jouée lors des corridas. Le paso doble symbolise ce combat, l’homme jouant le rôle du torero et la femme, celui de sa mulata. Certains de ses mouvements viennent du flamenco.

C'est l'une des danses les plus simples à apprendre au départ. Le pas de base est en effet un pas de marche : le danseur avance du pied droit, la danseuse recule du pied gauche. Le paso doble est reconnu danse de compétition internationale après la seconde guerre mondiale.
Leçon de danse : le Paso Doble

Le jive

Variante du rock’n’roll, le jive vient des Etats Unis. Il est développé à partir de danses basées sur des musiques afro-américaines tel que le lindy, du lindy hop ou le boogie mais aussi sur les danses basées sur la musique swing. Il tient aussi ses origines du rock’n’roll des années 50. Le jive est une danse énergique, vivante et animée. Il devient populaire en Europe pendant la seconde guerre mondiale grâce à la musique de Benny Goodman, Artie Shaw et Glenn Miller.

Dansé sur un rythme rapide et avec des jeux de jambes assez fatigants, le jive clôture généralement les compétitions de danses latines : les danseurs doivent prouver qu'après plusieurs tours de danses, ils sont encore capables d'efforts physiques intenses.
Leçon de danse : le Jive