VIDÉO. "Je préfère le goût d'ici que le goût du supermarché" : malgré l'inflation, les marchés du ramadan font le plein

durée de la vidéo : 00h02mn03s
Des marchés à l'heure de l'inflation. 15/3/24 ©France Télévisions

Le mois de jeûne du ramadan a débuté le 11 mars pour la communauté musulmane. Les commerçants doivent faire face à l'inflation avec le coût des matières premières et des produits alimentaires qui flambent. Malgré tout, à Lyon ou Vaulx -en-Velin, les marchés éphémères restent très prisés.

"C'est plus sympathique, c'est plus convivial pour faire nos courses pendant le ramadan. Et on trouve plus de choses," assure une jeune cliente. Plats mijotés, poulets rôtis, galettes, pâtisseries orientales, légumes, épices et olives ou encore fruits secs, les étals des marchés du ramadan regorgent de produits appétissants et font saliver les passants. Un mélange de saveurs à ciel ouvert. "La plupart du temps, c'est fait à la main par des personnes qui les préparent chez elles. Je préfère le goût d'ici que le goût du supermarché," explique un jeune client.

Inflation

À Lyon ou Vaulx-en-Velin, les produits frais sont vendus à la criée. Si la clientèle plébiscite ces marchés, c'est aussi parce que les forains tentent de conserver des prix accessibles malgré des matières premières plus coûteuses cette année. "La semoule l'année passée, elle était à 5,99 euros, cette année, elle est à 7 euros", explique un commerçant installé depuis dix ans sur le marché de la Guillotière. Malgré tout, certains commerçants n'ont pas eu d'autres choix que de répercuter les hausses : "La violette du Pérou était à 2,50 euros l'année dernière. Il y a 3 semaines, elle était à 4,50 euros. Avant-hier, chez les fournisseurs, elle était à 5,50 euros hors taxes," déplore un marchand d'olives. 

Dans les allées des marchés, les clients aussi constatent les hausses de prix. Mais pour beaucoup, faire ses emplettes sur le marché reste bien plus économique qu'en grande surface. "J'ai eu deux pièces à un euro, persil et menthe, au lieu d'acheter dans un magasin trois fois plus cher", commente une cliente.

Ouverts depuis ce lundi 11 mars, les marchés du ramadan vont accueillir les clients jusqu'au 9 avril, date de la fin du mois du jeûne.   

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité