Vidéos. De l'Orchestre National de Lyon aux "Only Gospel Singers"... la musique adoucit le confinement

Du confinement naît un drôle de phénomène. Groupes professionnels et amateurs décident de faire vivre leur passion pour la musique à travers des vidéos publiées sur les réseaux sociaux. Ils apparaissent ensemble mais l'enregistrement se fait chacun chez soi. Exemple avec 2 formations lyonnaises.
 


"On donne du sens à ce moment particulier, et on ne perd pas le contact entre nous et avec notre public. C'est l'essentiel", explique une musicienne de l'Orchestre National de Lyon qui se dit "en télétravail musical". A 26, plutôt qu'à 104 (sic), ces instrumentistes symphoniques pensent avoir apporté "un peu de douceur et de bonne humeur aux foyers confinés". Leur morceau, tonique, dure 3mn30. Mais le plus sympa est à la fin, avec quelques séquences de bêtisier où l'on devine qu'il n'est pas forcément facile de s'enregistrer quand on a les enfants dans les pattes ! 
  

Garder le sourire !

Sur les réseaux sociaux, il n'y a pas que des musiciens en mal d'Auditorium. Les amateurs du "Only gospel Singers", qui se retrouvent d'habitude chaque lundi soir dans le quartier Montchat, donnent aussi de la voix et de l'énergie. "J'ai dit aux choristes de se lâcher, de tout donner et d'enregistrer ce morceau d'1m30. On a ensuite monté l'ensemble. Il fallait que ça donne le smile", raconte Jessica Orcel, la chef de choeur. "Au début, on pensait diffuser la vidéo uniquement à nos proches, mais il faut croire que ça plaît puisqu'on a déjà plus de 900 vues (mardi 31 mars). C'est notre contribution pour garder le sourire !". 
 
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité