La ville de Bron adopte une nouvelle Charte des mariages pour éviter les débordements

Voitures incendiées, pompiers pris à partie lors d'un mariage mouvementé le 19 septembre... Ces débordements ont conduit la ville de Bron à réagir. Une nouvelle Charte des mariages a été adoptée lors du conseil municipal du 1er octobre 2020.
A Bron, les traces des incendies de voitures et de poubelles étaient encore visible, dimanche 20 septembre, au lendemain des heurts qui ont suivi un mariage qui a dégénéré.
A Bron, les traces des incendies de voitures et de poubelles étaient encore visible, dimanche 20 septembre, au lendemain des heurts qui ont suivi un mariage qui a dégénéré. © FTV
À Bron, dans la métropole de Lyon, désormais les futurs mariés et leurs invités n'ont qu'à bien se tenir, sous peine de voir la fête gâchée et la cérémonie en mairie reportée. Réunis en conseil municipal le 1er octobre 2020, les élus brondillants ont adopté une nouvelle Charte des Mariages.

Cette charte, c'est une sorte de code de bonne conduite, que les candidats au mariage ou au PACS vont devoir signer.
"Respecter les élus, l'horaire choisi pour la célébration, le code de la route, les principes de neutralité et de laïcité, et enfin la sécurité de tous" : la charte est constituée d'une liste de cinq engagements "de convivialité".
Objectif : "que l'émotion qui accompagne ce grand moment de bonheur s’exprime sans exubérance, dans le respect de tous", peut-on lire dans le communiqué émanant de la municipalité ce 2 octobre 2020. Plus question surtout d'assister aux débordements constatés notamment dans la nuit du 19 au 20 septembre.
   

La ville se constituera systématiquement partie civile en cas de préjudice


Si l'on se plonge dans les détails de cette nouvelle Charte des mariages, les futus mariés et pacsés, ainsi que leurs invités, vont devoir faire une croix sur bon nombre de mauvaises habitudes. Les cortèges ne devront pas "occasionner des bouchons, rouler à grande vitesse, utiliser les voies de tramway...", en clair, le maire de Bron demande à ce que le code de la route soit respecté.

"Interdit de crier, de courir, de diffuser de la musique dans l'enceinte de la mairie et à proximité (...) Repas et installations de tables sont interdits. Pétards, fumigènes, jets de riz, de confettis ou de pétales de roses sont également proscrits à l'intérieur et aux abords de la mairie" pour le respect des lieux et de la sécurité de tous.

Jérémie Bréaud, le maire de Bron, n'y va pas par quatre chemins, en signant cette nouvelle Charte. Verbalisation, report du mariage, éventuelles poursuites judiciaires, la municipalité ne veut plus voir de débordements sur son territoire.
À la suite du mariage mouvementé du 19 septembre 2020, trois personnes ont été placées sous contrôle judiciaire après audience devant le tribunal de Lyon. Leur jugement sera rendu le 26 octobre prochain.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société sécurité faits divers politique